Accueil Monde Union européenne

L’Europe dégaine un plan à 43 milliards pour rattraper son retard dans les puces

L’objectif est de quadrupler la production de semi-conducteurs en Europe d’ici 2030. Les États pourront octroyer des aides aux producteurs qui veulent investir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Quarante-trois milliards d’euros. C’est le prix de l’indépendance de l’Europe dans le secteur ô combien stratégique des semi-conducteurs. La Commission européenne a dévoilé ce mardi son « chips act », un paquet législatif visant à rattraper le retard de l’Europe en matière de production de puces et assurer la sécurité d’approvisionnement, la résilience et son leadership dans la recherche.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 8 février 2022, 22:25

    Les coûts de production seront élevés. Comme les actionnaires veulent des rendements à 2 chiffres, les entreprises fermeront et iront s’installer en Asie. C’est comme pour les masques anti Covid. Il y a eu la mode du made in EU mais on est vite retombé sur les masques made in où vous savez.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 8 février 2022, 22:25

    Les coûts de production seront élevés. Comme les actionnaires veulent des rendements à 2 chiffres, les entreprises fermeront et iront s’installer en Asie. C’est comme pour les masques anti Covid. Il y a eu la mode du made in EU mais on est vite retombé sur les masques made in où vous savez.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs