Accueil Opinions Débats et idées

E-commerce: un débat entre modernité active et modernité passive

Remettre le commerce électronique en cause est-il un signe d’archaïsme ? L’affirmer de but en blanc, c’est faire un amalgame entre progrès et civilisation.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

Sortir du commerce électronique pour en revenir aux « vrais magasins » et à des villes « vivantes » ? Sur le plan théorique, l’idée de Paul Magnette peut se défendre, tant d’un point de vue économique que social ou environnemental. Mais est-elle réaliste d’un point de vie sociologique, considérant l’évolution des habitudes et des mœurs consuméristes ?

Ce genre de débat se pose à chaque révolution anthropo-technologique. Ainsi, depuis un demi-siècle, il n’a pas manqué de spécialistes pour dénoncer les effets délétères de la télévision – puis des divers écrans –, de l’automobile, des centres commerciaux, des plats préparés et de bien d’autres « nouveautés » qui, pour le meilleur et pour le pire, ont radicalement modifié notre rapport à notre environnement et aux autres.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs