Accueil Belgique Politique

La voiture intelligente espionne nos routes

La Wallonie et IBM mènent un test grandeur nature en province de Liège. Les véhicules connectés étudient la vitesse, les zones à risques et les carrefours. Les données serviront à la sécurité et aux prévisions en matière de travaux.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

De plus en plus « intelligentes », nos voitures aideront-elles bientôt à établir des priorités correctes dans la planification des travaux routiers ? Fourniront-elles des données à flux continus qui permettront d’améliorer la sécurité routière ? La Wallonie et IBM ont conclu un contrat de partenariat en recherche et développement qui va dans ce sens : les puces à bord des véhicules livreront des informations utiles sur la vitesse, les zones à risques et les carrefours. Une fois rassemblées et traitées, ces données devraient améliorer et faciliter la prise de décisions pertinentes en matière de sécurité ou d’aménagement de voiries.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Budget: la Wallonie attend la sanction de Moody’s

L’an dernier, l’agence de notation avait dégradé l’appréciation de la Région juste avant les débats budgétaires. Cette fois, la note se fait attendre. Suspense : le déficit est revu à la baisse, mais la dette continue de s’accroître.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs