Accueil La Une Monde

L’Etat de New York supprime à son tour une taxe sur les tampons

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’Etat de New York va supprimer une taxe sur les protections périodiques, à l’instar d’autres Etats américains et pays où, jugée sexiste, elle avait suscité des mouvements de protestation.Le Sénat de cet Etat du nord-est des Etats-Unis a adopté à l’unanimité mercredi une proposition de loi qui exempte les ventes de tampons, serviettes hygiéniques et autres protections périodiques d’une taxe de 4%.

Le texte doit encore être ratifié par le gouverneur Andrew Cuomo pour devenir une loi. D’autres Etats américains ont déjà adopté des lois similaires comme le Massachusetts, le New Jersey et la Pennsylvanie.«Cela fait des décennies qu’on travaille à la révocation de cette taxe déconnectée de la réalité», a fait valoir la sénatrice Susan Serino, qui soutient le texte. «C’est une victoire pour les femmes qui subissent en grande partie le fardeau de cette taxe depuis des générations».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Grand format Les Chinois font trembler le pouvoir

De nombreux citoyens chinois n’en peuvent plus après quasi trois années de politique zéro covid, appliquée de façon extrême. Ils ont crié leur colère ces derniers jours. Leur audace stupéfie leurs dirigeants. Le Parti amorce une réponse, maniant - un peu - la carotte et - beaucoup - le bâton.

De l’autre côté du détroit, les Taïwanais suivent cette mobilisation citoyenne avec beaucoup d’intérêt.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs