Le boxeur Oscar De La Hoya annonce à son tour qu’il va remettre les gants

PHOTONEWS_10663313-013
 
Le choix de la rédaction
  1. «On sait que l’épidémie fait des ravages au Brésil mais dans quelle mesure le variant est en cause alors que les mesures sanitaires sont inexistantes, que les hôpitaux débordent et que la médication vient à manquer?» s’interroge Yves Van Laethem. © Reuters.

    Coronavirus: dominant en Belgique, le variant britannique fait, pour l’instant, barrage à ses rivaux

  2. belgaimage-171378034-full

    Coronavirus: les voyages hors Union européenne ne sont plus interdits

  3. La semaine du 26 avril risque d’être une semaine culturelle mouvementée...

    Culture: protestations en vue et action en justice

La chronique
  • Les parcs, ces lieux essentiels

    C’est l’envers du décor urbain, plutôt dense, souvent bruyant, parfois chaotique… Entre le quartier Nord, désert bureaucratique, et Laeken, royalement grouillante, une oasis de calme et de verdure. Rien d’un mirage, dix hectares de parc. Appellation vernaculaire : Tour et Taxis. Car c’est là qu’il démarre, sur fond de Manhattan bruxellois ; le décor, hérité de Couleur Café, donne aux larges pelouses une petite touche américaine. De l’espace, au naturel, vert teinté de sauvage. Ça joue de la bombe aérosol ou de la batte de cricket, ça fonce ou ça chipote sur deux roues, parfois trois. Ça s’agglutine un chouïa au pied de l’Obélisque des droits humains… Une entorse aux règles covid (la bière, le masque, la bulle…) qui sonne comme un hommage à la Déclaration universelle des droits de l’homme, un écho, aussi, aux propos de Françoise Tulkens, ancienne juge à la Cour européenne des droits de l’homme, qui, lorsque l’ex-ministre Céline Fremault (CDH) l’avait sollicitée comme caution de ce projet, insistait « les articles de cette Déclaration...

    Lire la suite

  • Qui imagine aujourd’hui le plan de résilience des jeunes?

    Retour à l’école ce lundi. C’est en soi une bonne nouvelle. Au cours de cette pandémie, les efforts demandés à tous l’ont été pour préserver les vies, éviter les saturations hospitalières mais aussi garantir l’ouverture, ou en tout cas le fonctionnement maximal des écoles. Il n’était pas seulement question d’assurer l’éducation des jeunes mais aussi de maintenir du lien social, de soutenir leur mental et de leur éviter le plongeon. Depuis plusieurs mois donc, l’école « fonctionne » et cela tient de la prouesse que l’on doit aux...

    Lire la suite