Accueil La Une Économie

La Commission européenne veut booster le commerce en ligne

L’exécutif européen est décidé à mettre fin au blocage de l’accès à un site marchand depuis un autre pays de l’Union.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

On aurait pu croire que le commerce électronique ne connaissait pas de frontière. Erreur ! Pour la Commission européenne, un trop grand nombre de consommateurs échouent à faire leurs achats sur des sites internet pourtant installés dans d’autres pays de l’Union. Or, souligne l’exécutif européen, les opportunités générées par l’e-commerce sont nombreuses : choix accru pour le client, pression à la baisse sur les prix, accès à un marché de 500 millions de consommateurs pour les vendeurs (notamment les PME)… Certes, la croissance du commerce en ligne est soutenue : plus de 20 % par an. Mais pour la Commission européenne, il est possible de faire mieux (et donc de générer davantage d’emplois dans ce secteur). Moyennant la levée des obstacles à un fonctionnement plus fluide du marché.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs