Accueil Monde Europe

Hongrie: «La seule préoccupation d’Orban, c’est de rester au pouvoir»

Adulé et détesté, Orban marque son empreinte sur la société hongroise depuis plus de dix ans. Pour l’ouvrage « La Hongrie sous Orban », un collectif de journalistes s’est immergé dans cette société diverse, complexe et terriblement vivante.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Qui connaît le nom du Premier ministre tchèque ? Roumain ? Ou même Polonais ? » L’interrogation, qui ouvre l’ouvrage collectif La Hongrie sous Orban, est suivie d’une affirmation difficile à contredire : tout le monde ou presque aujourd’hui, connaît le nom du Premier ministre hongrois. À 58 ans, Viktor Orban gouverne la Hongrie d’une main de fer depuis 2010, moment charnière pour le pays qu’il embarque alors dans une « contre-révolution conservatrice ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Van den Eeckhoudt Etienne, vendredi 11 février 2022, 14:51

    Laissons les hongrois décider s'ils veulent rester en Europe ou s'ils veulent la quitter.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 12 février 2022, 12:15

    Ils ne vont jamais quitter. Ce sera inutile. Cette Union à 27 n’a pas d’avenir, elle va éclater un jour ou l’autre, et les péripéties hongroises paraîtront bien anecdotiques dans l’histoire.

  • Posté par S Jérôme, vendredi 11 février 2022, 11:18

    Si vous voulez comprendre ce qui se passe en Hongrie, Corentin Léotard et Joël Le Pavoux sont au contraire de Jean-Marie Staquet de bonnes références. À croire que ce dernier est un agent du FIDESZ.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 12 février 2022, 12:18

    Jerome n’a rien écrit que je ne sache déjà. Par contre, il nie la nature réelle des gens que l’UE est en train d’essayer de mettre au pouvoir en Hongrie dans son quasi coup d’Etat. Et ça, c’est grave. Du reste, oui, tu te classes toi-même avec tes messages: un gros baraki.

  • Posté par Raspe Eric, samedi 12 février 2022, 12:14

    Qui vous dit que je suis assisté, staquet? Encore une preuve de plus que vous venez de perdre quelques uns des maigres neurones qu'il vous reste. Faut arrêter de consommer la carapils méthanolé fournie par mononc' vlad, pauvre type. Monsieur Jérôme vous a parfaitement remis à votre place. Les latrines.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs