Accueil Belgique Politique

L’Etat finance davantage la Sécu de l’indépendant que celle du salarié

La protection sociale n’est pas financée par les seules cotisations. L’Etat y va de sa poche. Qui lui coûte le plus : salariés ou indépendants ? La question qui se pose est celle d’une contribution équitable à des régimes qui tendent à s’harmoniser.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Les indépendants contribuent davantage à leur Sécurité sociale que les salariés ? Le débat est ouvert après une controverse entamée entre le président de la FGTB, Thierry Bodson, et le ministre fédéral des Classes moyennes, David Clarinval (MR). Ils avancent des chiffres officiels. Mais lequel a raison ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, vendredi 11 février 2022, 17:39

    Sauf que quasi tous ces "indépendants" ont des biens cachés et une fois "retraités" ils continuent à travailler au black. Le travailleur, lui, à sa pension et point barre! Le top du top, c'est le patron qui remet son entreprise à un de ses homme et qui se fait engager une dizaine d'années comme salarié ...

  • Posté par noel lelon, vendredi 11 février 2022, 0:28

    C’est toujours le même jeu de dupes : beaucoup de simples marchands indépendants (à distinguer de l’artisan indépendant) ne veulent rien payer, mais ils veulent prendre l’argent des autres. C’est un état d’esprit. Obervez-les, ils veulent vendre tout et n’importe quoi, le plus cher possible sans vergogne (exemple : le prix des masques en début de pandémie). Alors, vous pensez bien que s’ils peuvent faire main basse sur les économies engrangées par d’honnêtes travailleurs pendant toute une carrière de dur labeur, ils ne vont pas se gêner. Ils se moqueront même du pigeon cotisant qu’ils auront plumer. Sans pudeur et sans vergogne.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs