La shorttrackeuse néerlandaise et championne du monde Lara van Ruijven est décédée à l’âge de 27 ans

Photonews
 
PHOTONEWS_10832014-034
ALPINE-SKIING-WORLD-MEN
Photonews
PHOTONEWS_10765331-441
BELGAIMAGE-160826383
Armand Marchant a placé la Belgique sur la carte du slalom mondial depuis le début de la saison. Ce n’est pas le moindre de ses mérites.
@News
@News
epa
Armand Marchant va enquiller, avec le combiné, descente et slalom en Suisse.
EPA
Armand Marchant.
©Isopix
@AFP
©AFP
reuters
Le choix de la rédaction
  1. La qualité de l’air dans nos villes, notamment à Bruxelles, s’est améliorée avec le confinement. Mais pourrait à nouveau se détériorer.

    La crise du coronavirus lamine provisoirement les émissions de CO2 de la Belgique

  2. Charles Michel reconnaît qu’il n’a pas d’alternative à un accord.

    Charles Michel au «Soir»: «La crise est énorme, il est important de ne pas attendre»

  3. «
Ces clichés et ces mauvaises formulations (LA Flandre, LES Flamands) aident le nationalisme flamand à se maintenir comme seule voie. En plus ces stéréotypes sont eux-mêmes très communautaristes parce qu’ils n’examinent pas les différences intraflamandes», indique Eric Corijn, sociologue de la VUB.

    Indépendance, racisme, richesse: la Flandre face à ses clichés

La chronique
  • Petit manuel de savoir (sur)vivre…

    A l’attention de ceux qui ne partent pas,

    Cette année, on ne voyage pas. Ou alors juste dans un rayon de dix kilomètres. Tels ces habitants d’Ecaussinnes, partis (en voiture) s’installer dans le camping d’Ecaussinnes… Pour la douche, ils font l’aller-retour entre leur maison et leur lieu de vacances – ils préfèrent leur salle de bains. Ou comment profiter du meilleur de sa maison et de vacances idéales en même temps. Même Macron n’y a pas pensé.

    Des vacances immobiles ? Une prolongation du confinement ? Pourquoi pas ? Il y a des nostalgiques du confinement qui évoquent avec regret le calme, le soleil brûlant, le ciel sans avions, les rues sans autos, le boulot sans boulot, les collègues qu’on ne doit plus côtoyer que sur écran – ce qui permet de lire impunément un polar pendant les réunions.

    Cette année, se risquer au loin c’est masque, thermomètre, peur de l’autre et de l’air conditionné, surveillance, distance et,...

    Lire la suite

  • Enfin, le masque!

    D’abord et avant tout : distinguer le fond de la forme !

    On est d’accord : ce n’est pas terrible d’annoncer l’obligation de porter le masque sous peine d’amende, à 21h39 un jeudi soir, par communiqué. D’autant plus quand on doit convaincre la population de souscrire à une mesure qu’on s’est beaucoup et longtemps efforcé de décrire comme inutile pour soi et faussement rassurante pour tous. Le tout en contradiction répétée avec la très forte recommandation de nombre d’experts qui...

    Lire la suite