Accueil Le livre

Relire Aron

On peut écrire pour son temps sans que son œuvre ne meure avec lui. Raymond Aron en est la preuve.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 2 min

A trop se colleter avec le présent, à refuser de considérer la réalité et la brutalité des faits de son temps comme de simples « ruses de l’histoire », à préférer le rôle de spectateur engagé à la posture du prophète et celui de professeur à celle du maître-penseur, Raymond Aron n’a jamais, de son vivant, acquis l’aura d’un Malraux, d’un Sartre ou d’un Foucault. Mais comme le disait déjà Tacite, la postérité rend à chacun l’honneur qui lui est dû…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par collin liliane, vendredi 11 février 2022, 15:58

    Lire d'Aron: "l'opium des intellectuels" (ou lire l'analyse sur wiki). Un ouvrage toujours d'actualité sur le constant égarement de la gauche. Même si les intellectuels parisiens "engagés" (dans une impasse) prétendaient qu'il valait mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Aron, l'Histoire a démontré le contraire.

Aussi en Le livre

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs