Anvers jouera contre Krasnodar, Andorre, Lietkabelis, Bologne et Monaco en Eurocup

Antwerp Giants
 
Belga
Ostende
Belga
@News
Ostende lors de son match face au Donar
@News
PHOTONEWS_10852283-008
photo news
Belga
belgaimage-160370427-full
belga
belga
PHOTONEWS_10791548-013 (1)
@News
@News
belga
Le choix de la rédaction
  1. Les agences de voyage ne savent plus trop à quel saint se vouer face au code orange.

    Voyages à l’étranger: orange, couleur d’incertitudes

  2. La mobilité douce a gagné des adeptes, mais la voiture a encore de beaux jours devant elle.

    Le coronavirus modifie à peine la mobilité des Belges

  3. Cela aura pris cent jours, mais les artistes ont fini par se faire entendre du pouvoir fédéral.

    Politique culturelle: enfin, quatre mesures fédérales ponctuelles d’aide aux artistes

La chronique
  • Depuis quand parle-t-on le français?

    La question est des plus classiques : quand le français est-il né ? La meilleure réponse a tout d’une esquive : qu’appelez-vous « français » ? Reformulons donc : depuis quand le français a-t-il été distingué du latin dont il était l’un des continuateurs ? Plus précisément encore : à partir de quelle époque a-t-on eu conscience de parler, dans l’ancienne Gaule, une langue différente du latin des soldats et des colons romains ?

    Des cours germaniques, des populations romanes

    On sait que l’Empire romain en Gaule s’est progressivement effondré sous la pression des Germains, dont les Francs qui vont soumettre militairement la population gallo-romane, tout en s’assimilant à elle aux plans culturel et linguistique. Les acteurs majeurs de l’expansion du royaume franc, de Clovis à Charlemagne, parlent une langue germanique.

    À la cour de l’empereur à la barbe aussi fleurie que légendaire, il s’agit du francique rhénan qui...

    Lire la suite

  • Enfin l’artiste!

    Une semaine après le triste spectacle de la flibuste sur l’avortement, le Parlement sort grandi ce jeudi soir du vote accordant un soutien aux artistes belges cruellement touchés par cette crise du Covid.

    On craignait le pire pourtant depuis les débats et les travaux parlementaires qui avaient débouché sur le renvoi de ces textes au Conseil d’État et à la Cour des Comptes, sur fond de clichés dans le chef de certains partis, faisant des artistes des profiteurs et des suceurs de roue....

    Lire la suite