@News
belga
@News
Photonews
Photonews
@News
Capture Instagram Novak Djokovic
@Capture d’écran Twitter
@DR
@News
photo news
David Goffin « effacé » sous le soleil de Monaco où il est confiné dans son apprtement : une image symbolique de cette fichue saison 2020.
@News
@News
@Capture d’écran Twitter
photo news
Le choix de la rédaction
  1. Dès l’annonce de l’arrivée d’un produit, les files s’allongent devant les magasins d’alimentation de la capitale.

    Cuba: La Havane au temps des pénuries et de la faim

  2. «
Space Force
», de Greg Daniels, sur Netflix, où l’on reconnaît John Malkovich, Lisa Kudrow et Steve Carrell et où l’on rigole bien moins que ce qu’on aurait pensé. Mais c’est fait exprès.

    Les séries douces-amères, ou le retour de la dramédie

  3. DECHETSPLAGE

    Essayer de mener une vie durable: bienvenue au club des angoissés!

La chronique
  • Petit manuel de savoir (sur)vivre…

    A l’attention de ceux qui ne partent pas,

    Cette année, on ne voyage pas. Ou alors juste dans un rayon de dix kilomètres. Tels ces habitants d’Ecaussinnes, partis (en voiture) s’installer dans le camping d’Ecaussinnes… Pour la douche, ils font l’aller-retour entre leur maison et leur lieu de vacances – ils préfèrent leur salle de bains. Ou comment profiter du meilleur de sa maison et de vacances idéales en même temps. Même Macron n’y a pas pensé.

    Des vacances immobiles ? Une prolongation du confinement ? Pourquoi pas ? Il y a des nostalgiques du confinement qui évoquent avec regret le calme, le soleil brûlant, le ciel sans avions, les rues sans autos, le boulot sans boulot, les collègues qu’on ne doit plus côtoyer que sur écran – ce qui permet de lire impunément un polar pendant les réunions.

    Cette année, se risquer au loin c’est masque, thermomètre, peur de l’autre et de l’air conditionné, surveillance, distance et,...

    Lire la suite

  • Enfin l’artiste!

    Une semaine après le triste spectacle de la flibuste sur l’avortement, le Parlement sort grandi ce jeudi soir du vote accordant un soutien aux artistes belges cruellement touchés par cette crise du Covid.

    On craignait le pire pourtant depuis les débats et les travaux parlementaires qui avaient débouché sur le renvoi de ces textes au Conseil d’État et à la Cour des Comptes, sur fond de clichés dans le chef de certains partis, faisant des artistes des profiteurs et des suceurs de roue....

    Lire la suite