PHOTONEWS_10856345-173
PHOTONEWS_10859933-049
photo news
photo news
PHOTO NEWS
Zinho Vanheusden et son club refusent la sanction proposée par le parquet.
photo news
©News
SOCCER JPL D29 STANDARD LIEGE VS STVV
photo news
belga
10859933-083
10859933-091
Belga
photo news
photo news
Le choix de la rédaction
  1. belgaimage-52616276-full

    Coronavirus: des cuisines et un camion frigorifique en guise de morgue

  2. RTS37E0G

    Comment nous nous sommes résignés à voir nos libertés confinées

  3. Pierre Wunsch, gouverneur de la BNB.

    Un monde en récession

La chronique
  • Crise du coronavirus: «Une dure leçon pour la N-VA»

    Le discours style « présidentiel » de la Première ministre Sophie Wilmès est, en Flandre, passé sans tambour ni trompette ; elle est dans notre région toujours moins connue, et donc aussi moins aimée, comme le proverbe flamand « onbekend is onbemind » (« on n’aime que ce qu’on connaît ») le décrit. Pour beaucoup de Flamands, la Première ministre se présente toujours comme la « concierge » du gouvernement (la description est de la main du site européen Politico), et elle n’a, pour la plupart des Flamands, pas encore atteint la position de leur vrai Premier ministre, même si tout est encore possible.

    Cependant, le discours n’est pas passé complètement inaperçu. Le lendemain de l’annonce de Wilmès, c’est de l’hôtel de ville d’Anvers que la réponse est venue. Le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever, donnait à son tour son avis sur l’actualité, sous le dénominateur commun de ne pas vouloir « faire de l’opposition, comme ça pourrait être compris comme de l’acidité ».

    ...

    Lire la suite

  • L’après-crise? Et voilà soudain qu’on prépare la sortie du confinement… idéologique

    Ce sera quoi la facture ? Lufthansa annonçait mardi qu’il faudrait restructurer Brussels Airlines. Soudain, 4.200 employés ont tremblé, et beaucoup d’autres travailleurs avec eux. Tenir, il faut tenir, mais les entreprises qui nous emploient y réussiront-elles ? Une enquête disait hier que 40 % des chefs d’entreprise wallons craignaient la faillite. Et voilà le mot redouté auquel on préfère désormais la « préservation de la chaîne de valeur ». Mais la menace est là, plus la mise à l’arrêt de l’économie du monde se...

    Lire la suite