Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Michy Batshuayi: «J’aime bien le coach, mais je veux l’embêter»

Michy Batshuayi a fait sa première sortie médiatique depuis l’annonce de sa sélection, la naissance de sa fille et sa finale perdue de Coupe de France

Article réservé aux abonnés
Chef de service adjoint Sports et chef de la cellule foot Temps de lecture: 4 min

Il n’arrivera certainement pas comme un roi mais qui sait s’il ne repartira pas comme une légende en inscrivant les buts qui feraient entrer le football belge au Panthéon le 10 juillet prochain. Au contraire des semaines qui avaient précédé le départ au Brésil où il avait été contraint de rester au pied de l’avion, Michy Batshuayi empruntera bel et bien la passerelle pour monter à bord du vol Bruxelles-Bordeaux, le 7 juin.

En l’espace de deux saisons à Marseille, et d’une abnégation nouvelle pour ce fils d’insouciance, l’attaquant bruxellois a fait mieux que poser les jalons menant vers un retour en grâce. Il est parvenu à réussir un pari que peu ont réussi avant lui, à l’instar de Radja Nainggolan : faire changer Marc Wilmots d’opinion à propos d’un joueur qu’il a catalogué au rayon des invendables.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs