PHOTO NEWS
photo news
PHOTONEWS_10875286-013
@News
@News
@EPA
@Reuters
Alexis Saelemaekers
Photonews
Photonews
Photonews
Ronaldo
Gianluigi Buffon
@DR
@News
EPA
Le choix de la rédaction
  1. Netanyahou, tout sourire lors de sa conférence de presse, devient le troisième Premier ministre israélien à normaliser les liens de son pays avec un Etat arabe.

    Israël normalise ses relations avec les Emirats au prix de l’annexion

  2. Quel que soit le scénario adopté, les enfants de maternelle devront tous aller à l’école cinq jours sur cinq.

    Enseignement: la rentrée s’apprête à en voir de toutes les couleurs

  3. BELARUS PRESIDENTIAL ELECTIONS PROTEST

    Biélorussie: «Les gens étaient allongés, comme un tapis vivant, dans une mare de sang», un journaliste témoigne

La chronique
  • «Vous avez de ces mots»: quand Littré dézinguait le «Dictionnaire» de l’Académie

    La parution du Dictionnaire de l’Académie, en 1694, met de nombreuses pendules à l’heure du Quai Conti. Désormais, il devient inconvenant de publier en France un ouvrage traitant de la langue française sans faire acte d’allégeance – assumé ou feint – à cette bible. Cette soumission est d’actualité durant tout le XVIIIe siècle, pendant lequel l’Académie a publié le plus grand nombre d’éditions de son Dictionnaire, entre 1718 (2e édition) et 1798 (5e édition). Cette déférence va être battue en brèche au XIXe siècle, celui qui a vu la naissance de la lexicographie française moderne, incarnée par Emile Littré et Pierre Larousse.

    Une révérence mise à mal

    Dès la première édition de son Dictionnaire, l’Académie française a posé des choix méthodologiques fondamentaux, toujours d’actualité, mais qui ont entraîné une insatisfaction grandissante des lecteurs devenus exigeants en matière d’information linguistique...

    Lire la suite

  • Le masque à Bruxelles, entre symbole et incertitude

    Comment le monde a changé ». Tel est le titre du dossier que Le Soir proposait ce mardi, mettant sous la loupe les changements imprimés par le coronavirus à la planète, du vivre-ensemble à la géopolitique en passant par la science.

    Bruxelles aussi a changé, c’est peu de l’écrire. La capitale appréciée des expats pour son doux désordre impose depuis mercredi le port du masque dans l’espace public, jusqu’aux confins de sa Région. Le seuil des 50 contaminations par 100.000 habitants a été...

    Lire la suite