Accueil Présidentielle 2022

Présidentielle française: Valérie Pécresse, en quête d’un difficile sursaut

A la peine dans les sondages, la candidate de la droite comptait sur un grand meeting parisien pour relancer sa campagne. Mais son grand oral n’a pas convaincu.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Ses « mousquetaires », comme elle les appelle, étaient là pour l’encadrer : les Eric Ciotti, Xavier Bertrand, Michel Barnier, Hervé Juvin, qui l’avaient défiée lors de la primaire de la droite. Même les barons Laurent Wauquiez et Rachida Dati, qui ne l’ont pas toujours ménagée, étaient là pour montrer l’image d’une famille réunie pour conquérir l’Elysée, après dix ans d’opposition. Mais au Zénith de Paris, Valérie Pécresse a eu du mal ce dimanche à trouver la formule pour redynamiser une campagne à la peine. On était loin des séquences qui avaient marqué les campagnes victorieuses d’un Nicolas Sarkozy en 2007, lorsqu’il s’était présenté comme un « petit Français de sang mêlé » ou d’un François Hollande, quand il avait déclaré en 2012 : « Mon ennemi, c’est la finance ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, samedi 19 février 2022, 21:42

    Et ce n'est pas en répondant à un journaliste qu'elle aura le temps de regarder des films dans 2 mois qui vont l'aider.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, vendredi 18 février 2022, 16:30

    Pauvre Valérie. Petite bourgeoise sans charisme. Echec assuré. Elle doit prendre des vacances ...

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 17 février 2022, 20:02

    Scandaleux d'avoir sur le site du Soir un onglet intitulé "Présidentielle 2022". A ma connaissance, nous ne sommes pas en France; le titre devrait être "Présidentielle française 2022". A moi que le Soir s'est joint au camp des "rattachistes".

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 17 février 2022, 21:26

    "A moins que" Pardon

  • Posté par Mauer Marc, mardi 15 février 2022, 1:27

    J’ai rarement entendu une voix aussi exaspérante, forcée. Je n’aurais pas pu supporter l’intégralité de ce lamentable discours, ne serait ce qu’à cause de cela

Plus de commentaires

Aussi en Présidentielle 2022

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs