Paddock: «Thierry Neuville est bien placé pour remporter les deux derniers rallyes», assure Stéphane Prévot

Photo News
 
TURKEY MOTOR RALLYING
PHOTONEWS_10886506-028
PHOTONEWS_10886506-029
PHOTONEWS_10886506-042
Thierry Neuville
Neuville.
@News
Photonews
PHOTONEWS_10884458-038
@AFP
AUTO-RALLY-EST
AUTO-RALLY-EST
Photonews
belgaimage-32376047-full
AUTO-RALLY-EST
AUTO-RALLY-WRC-EST
Le choix de la rédaction
  1. Parmi les nombreuses personnalités décorées par la reine, le comédien Benedict Cumberbatch.

    La référence à l’Empire sur les médailles britanniques fait controverse

  2. Paul Magnette.

    Négociations fédérales: la Vivaldi advient, bonjour les querelles

  3. «
Adieu les cons
», de et avec Albert Dupontel, concoure au FIFF pour le Bayard d’or qui sera décerné par un jury présidé par Samuel Benchetrit.

    Revivre le cinéma en vrai et en grand de Namur à Gand

La chronique
  • Visa pour la Flandre: «Ouvre la bouche et avale»

    Les amis devront se mettre à genoux, ouvrir la bouche et avaler tout ce qu’il faudra. » Cette idée-là a servi de mantra au martyre infligé à Louvain par dix-huit jeunes membres du club « d’élite » Reuzegom à une recrue qui était censée, au terme de ces horreurs, être jugée digne du groupe. Cette idée-là a suscité l’horreur et le dégoût de la Flandre et ensuite de tout qui a eu connaissance de ces actes pervers, mus par un désir de domination malsaine et une humiliation mortifère. Cette idée-là, mise en actes, a conduit à la mort un jeune homme de 20 ans, à genoux au fond d’un trou, aspergé d’eau glacée, étouffé par de l’huile sale et des poissons rouges vivants, au terme de deux jours en enfer.

    Alors, cette phrase-là, ce lundi, dans la bouche d’un Bart De Wever, badin, face aux caméras de la Vier à Anvers était tout juste insupportable. Interrogé lundi sur la crise politique dans le cadre du Gert Late Night sur la Vier, un talk-show du méga « BV » Gert Verhulst, Bart De Wever déclarait en fait exactement : « Nous les briserons dans l’opposition...

    Lire la suite

  • Formation fédérale: des co-formateurs, enfin !

    Enfin ! Un an, trois mois et vingt-huit jours après les élections, une étape décisive en vue de la formation d’un gouvernement fédéral est franchie. Ce mot « formateur », qu’on aurait voulu écrire à maintes reprises, n’est désormais plus une vague perspective, il est incarné par Paul Magnette et Alexander De Croo.

    Enfin ! Ce mercredi, on a moins entendu parler de personnes que l’on ne supporterait plus...

    Lire la suite