Accueil Société

Les smartphones chinois présentent «un risque d’espionnage» selon la Belgique

La Sûreté de l’Etat confirme les risques relevés par des experts en cybersécurité européens dans un rapport publié l’été dernier, pointant en particulier Xiaomi et Huawei. Les deux marques démentent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Espionnage et censure à distance. La Sûreté de l’Etat met en garde les utilisateurs des smartphones de marques chinoises (Huawei, Xiaomi ou OnePlus), confirmant les inquiétudes d’un rapport lituanien de cybersécurité. « Les smartphones (toutes marques confondues) contiennent énormément d’informations personnelles sur l’utilisateur » explique le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (VLD) en réponse à une question écrite du député Samuel Cogolati (Ecolo). « Vu le contexte juridique dans lequel les producteurs chinois de smartphones opèrent, il existe un risque que des données contenues dans ces smartphones soient exposées à de l’espionnage et au moins à un transfert indésirable vers l’autorité chinoise. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mardi 15 février 2022, 16:30

    "Une idée adoubée par la ministre des Télécoms, Petra De Sutter (Groen)". Novlangue pédante et aussi inculte que le démarrage sur les chapeaux de roue ou le durable qui fait long feu.

  • Posté par Raurif Michel, mardi 15 février 2022, 15:28

    Je suis content, mon smartphone est un Huawei...(!)

  • Posté par MORNARD PASCAL, mardi 15 février 2022, 11:32

    Article idéologique et lamentable.

  • Posté par Jeanine Delhait, mardi 15 février 2022, 6:44

    hahaha, quelqu'un se rappel des révélations de Snowden? les américains, les britanniques,....... écoutent tout et ramassent de puis plus longtemps que les chinois des données de tous les européens. Les compagnies américaines dites les gafas, idem l'affaire Crypto AG compagnie suisse qui vendait des machines trafiqués aux gouvernements (actionnaires les services secrets d'allemagne, USA, france,....) les écoutes de Merkel par la cia, les micros dans le parlement européen par..., etc.. l'affaire nso/pegasus qui peut ramasser des données sans que l'utilisateur soit au courent et ca c'est uniquement les affaires connues donc tout le monde fait pire depuis plus longtemps le fond de l'affaire c'est une guerre commerciale pour le marche des smartphones et le fait qu'il faut toujours un ennemi pour distraire les gens

  • Posté par D. Frederic, mardi 15 février 2022, 0:34

    Sinon pour les écoutes d'Apple, rien à ajouter?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs