Accueil Économie Consommation

Gaz en Belgique: quel impact pourrait avoir la crise ukrainienne?

On peut prendre les tensions qui règnent entre Russie, Etats-Unis, Ukraine et Union européenne dans n’importe quel sens, le gaz y est omniprésent et révèle son importance géostratégique. Mais avec quelles conséquences pour la Belgique et le portefeuille de ses habitants ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

On peut prendre les tensions qui règnent entre Russie, États-Unis, Ukraine et Union européenne dans n’importe quel sens, le gaz y est omniprésent et révèle son importance géostratégique. La crise ukrainienne ne fait qu’empirer le constat de l’augmentation du prix du gaz ces derniers mois, liée au jeu de l’offre et de la demande boostée par la gourmandise asiatique. Nul ne s’attend à une baisse des prix dans les prochains trimestres mais de là à anticiper l’impact de la seule crise en Ukraine… Pas si simple.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mercredi 16 février 2022, 17:59

    "...boostée par la gourmandise asiatique" Même après la crise ukrainienne le prix du gaz ne baissera pas. La dictature chinoise pompe littéralement toutes les ressources disponibles dans le Monde, à un rythme jamais vu jusqu'ici. Le vrai danger de demain n'est pas la Russie.

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 15 février 2022, 18:51

    Ce gouvernement Vivaldi nie la réalité ! Toute es théories de sortie du nucléaire se basent sur des études des coûts de l'énergie ridiculement dépassées de l'été 2021 prenant en compte un marché du gaz de 2020 complètement hors du temps menant à des conclusions tout à fait fausse actuellement.

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 14 février 2022, 19:12

    Les Pays Bas sont contraints et ont décidé de réduire leur production de gaz car ils se trouvent confrontés actuellement à la destruction de nombreux bâtiments qui se lézardent suite à l'exploitation du gaz.

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 14 février 2022, 18:23

    Le grand gagnant pourrait bien être les USA qui avec leur gaz de schiste sont le plus gros producteur de gaz du monde.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 14 février 2022, 15:08

    Il faut dire ça à Roland Martin alias mdr. Mais ça va être compliqué à comprendre.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs