Accueil Société Régions Bruxelles

Philippe Close au sujet du convoi de la liberté: «Un petit millier de policiers mobilisés» (direct)

Le bourgmestre de Bruxelles se dit prêt à « gérer » la situation ce matin alors que les véhicules du convoi de la liberté se dirigent vers la ville.

Temps de lecture: 2 min

Après Paris ce week-end, le convoi de la liberté s’est dirigé vers Bruxelles ce lundi matin. Cinq cents véhicules étaient arrêtés sur un parking à Houdeng. Une quarantaine d’entre eux se trouve sur le parking C du Heysel », expliquait ce matin Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles sur LN24. « La police est mobilisée. On va gérer avec sang-froid et méthode. »

Les véhicules sont majoritairement des voitures et camionnettes, et non des camions comme au Canada. La plupart des véhicules viennent de France, mais « on serait sur un nombre plutôt raisonnable qui nous permet de gérer », explique le bourgmestre.

Pas d’autorisation de manifester

« Le problème, c’est qu’il n’y a pas de demande. Le droit de manifester n’est pas absolu. Or, nous n’avons pas de demande ni d’interlocuteur. Nous avons prévu le parking C pour leur permettre de laisser leur véhicule. Et nous pourrions négocier. Mais le but n’est pas d’emprisonner une ville ou des citoyens », explique encore les bourgmestres.

De nombreux policiers sont mobilisés. « Un petit millier de policiers est mobilisé. Nous sommes en contact avec la police française, la police fédérale et locale. » Philippe Close le répète : « Le principe est de ne pas bloquer Bruxelles. On ne peut prendre en otage une capitale. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lambert Paul, lundi 14 février 2022, 11:20

    Quand il dit qu'il doit gérer par an 1.000 manifestations à BXL, soit quasi 3 manif par jour , il est vraiment sérieux , j'ai comme un doute

  • Posté par massacry olivier, lundi 14 février 2022, 15:03

    Si le chiffres ne me parait pas exagérés, quant à parler de " manifestations ", disons que oui plusieurs fois par semaine quelques gus ( souvent la moitié d'une centaine) agitent des pancartes et slogans sur le rond point Schuman, sans aucune entrave à la circulation. Dans compte est aussi pris en considérations tout les évènements demandant une présence policière ( match, ...)

  • Posté par Robin Agnès, lundi 14 février 2022, 11:45

    1000 demandes ne signifient pas 1000 autorisations.

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Bruxelles: les fusillades en augmentation

Dans un contexte de trafic de stupéfiant florissant, le nombre de faits de violence impliquant une arme à feu est en augmentation dans la Capitale. C’est en tout cas ce que confirme le Parquet de Bruxelles.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo