Accueil Monde

Bourse: «Il faut acheter au son du canon…»

Les Bourses en berne, le pétrole et le gaz en hausse : le bras de fer entre les Etats-Unis et la Russie inquiète les marchés. Mais l’économiste Etienne de Callataÿ reste serein…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Les bruits de bottes à la frontière ukrainienne ont pesé sur les cours de Bourse ce lundi, en particulier en Europe, alors que les prix du gaz et du pétrole grimpaient. Ainsi, le baril de Brent s’échangeait à plus de 96 dollars (85 euros), son plus haut depuis sept ans. Et, sur le marché européen, le contrat de gaz naturel pour livraison le mois prochain a bondi de 10 %, à plus de 83 euros le mégawattheure – un niveau qui reste cependant bien inférieur à celui atteint peu avant Noël.

En clôture, la Bourse de Bruxelles cédait 1,85 %, Paris 2,27 % et Francfort 2,02 %. Outre-Atlantique, à Wall Street, qui avait perdu des plumes vendredi, le repli était beaucoup plus limité : en milieu de séance, le S&P500 ne cédait que 0,18 % et le Dow Jones 0,44 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs