Accueil Société

Frank Vandenbroucke: «Le nombre de séances psychologiques remboursées a quadruplé»

La réforme des soins psychologiques de première ligne est opérationnelle depuis le 1er janvier. Elle a déjà permis de quadrupler le nombre de séances réellement prestées. Mais « le but n’est pas d’envoyer chaque Belge chez le psychologue pour 11 euros », prévient le ministre de la Santé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Le 1er janvier dernier, la réforme des soins psychologiques de première ligne était sur les rails. Accélérée par la crise sanitaire, elle prévoyait de rendre les soins psychologiques plus accessibles d’un point de vue financier et géographique. Le budget annuel accordé au secteur était quadruplé, passant de 39 à 152 millions d’euros. Le coût d’une consultation individuelle chez un psychologue ou orthopédagogue conventionné s’élevait désormais à 11 euros à charge du patient, et seulement 4 euros pour les bénéficiaires de l’intervention majorée. Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), dresse un premier bilan de cette réforme lancée il y a un mois qu’il aime à qualifier d’« historique ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs