Accueil Belgique Politique

Paul Magnette lance l’opération «printemps des libertés», ou comment booster le PS

Paul Magnette a convoqué tous les parlementaires socialistes au Boulevard de l’Empereur lundi. A chacun, il confie un « devoir » après la pandémie et la chappe des restrictions : « Relancer conquêtes, droits, libertés effectives ». Et… le PS dans le même temps.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Question, un préalable : « Paul Magnette, ne lancez-vous pas cette opération un peu en contre-feu après vos propos sur l’e-commerce ? ». Réponse : « Non, pas du tout. Quant à la polémique dont vous parlez, je me suis expliqué, et je peux préciser les choses si vous le souhaitez » – lire ci-contre. « Mais ici, l’opération était prévue de longue date ». Du reste, le « Printemps des libertés » représente « une séquence dans un calendrier plus vaste de mobilisation interne ». Cela après deux années de pandémie qui ont conditionné la vie politique, celles des partis, où l’on a éteint la lumière longuement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, mercredi 16 février 2022, 20:37

    S'il veut faire remonter le PS, c'est pas compliqué, il doit se retirer ainsi que ceux qui ont magouiller. Ah, zut, c'est pas possible aussi non il n'y a plus personne au PS. Et pour d'autres partis, ils sont dans la même situation.

  • Posté par D Marc, mercredi 16 février 2022, 7:46

    L'opération "Printemps dit des libertés"?

  • Posté par Chalet Alain, mardi 15 février 2022, 16:07

    La liberté, mais sans aucun devoir et sans respect de celle des autres. C'est à la mode... Quant à Coppi, il semble devenu membre actif du PS.

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 15 février 2022, 15:04

    Comme la langue française ne lui parait plus adaptée au développement de ses idées, il pense qu'en les "boostant ou mieux " les reboostant", cela fera plus chic que de les " renforcer" ou les "stimuler"...Ce faisant , il ne fait que suivre la mode ambiante d'utiliser "ad nauseam" des termes anglophones donc en dehors des termes informatiques passés dans l'usage courant.

  • Posté par zay sergio, mardi 15 février 2022, 14:16

    De nouvelles taxes en perspective

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs