Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Namur: trop d’habitats restent inoccupés

Le gouvernement néglige les arrêtés d’application du code du logement

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

N’avoir sur son territoire que des logements inoccupés de manière temporaire parce qu’en travaux, autant comme signe du dynamisme immobilier – mais aussi économique et commercial – que pour les additionnels y afférent qui alimentent les recettes communales, c’est le rêve de tout mandataire local. En Wallonie, on est loin du compte. Quelle est précisément la part de logements inoccupés dans le parc immobilier ? Mandaté par le gouvernement wallon, le Centre d’études en habitat durable (CEHD) a réalisé une première analyse de Charleroi, une seconde de Namur et Seraing. Ce mercredi, les trois chercheuses étaient au CPAS de Namur pour une présentation technique. Le président de l’action sociale Philippe Defeyt (Ecolo), et l’échevine de la cohésion sociale (CDH) Stéphanie Scailquin, y sont allés de commentaires nettement plus politiques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs