Accueil Société

Zika: jusqu’à un bébé sur dix touché par une malformation

Le risque est élevé durant le premier trimestre, mais beaucoup plus faible ensuite.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Si le risque de malformation du crâne (microcéphalie) chez les mères infectées par le virus Zika était établi, l’intensité du risque restait floue. Un enfant sur deux ou un enfant sur dix mille ? Une étude publiée dans le numéro du jour du New England Journal of Medicine répond à cette question pour la première fois.

«  Si le risque d’infection par le Zika chez des femmes enceintes et de microcéphalie du fœtus qu’elles portent est similaire dans les autres zones géographiques où le virus ne s’est pas encore propagé, on peut s’attendre à de nombreux cas de microcéphalie et d’autres effets cérébraux néfastes  », mettent en garde les auteurs de cette étude. Ils pressent les systèmes de santé de se préparer à ce scénario dans les prochaines années.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs