Accueil Énergie

Les fédérations patronales s’opposent à une sortie du nucléaire

Les quatre grandes fédérations patronales estiment qu’une sortie du nucléaire entraînerait trop de risques sur la sécurité d’approvisionnement et les niveaux de prix de l’énergie, tout en augmentant les émissions de gaz à effet de serre.

Temps de lecture: 1 min

Dans une communication officielle dont L’Echo a pu prendre connaissance, la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), la Fédération flamande des entreprises (Voka), l’Union wallonne des entreprises (UWE) et la chambre de commerce bruxelloise (BECI) appellent d’une seule voix à la prolongation de deux réacteurs nucléaires en Belgique.

Les fédérations patronales insistent sur les risques que poserait une sortie totale de l’atome en 2025 sur la sécurité d’approvisionnement et les niveaux de prix de l’énergie, tout en augmentant les émissions de gaz à effet de serre.

Cette sortie intervient alors que le gouvernement fédéral se penchera une ultime fois sur une éventuelle prolongation de deux unités le 18 mars prochain.

Les organisations patronales estiment également qu’il n’est pas trop tard aujourd’hui pour prolonger la durée de vie des deux plus récents réacteurs nucléaires.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 16 février 2022, 14:31

    Heureusement qu'ils y a encore des personnes compétentes dans le royaume et qui osent parler très fort,, car il il faut suivre les cons d'écolos demain on rase gratuit mais on n'a plus d' électricité !!!!! Les écolos, une espèce à détruire !!!!

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mercredi 16 février 2022, 10:06

    A espérer que les autres partis du gouvernement ne cèdent pas aux ukases des Ecolos

Sur le même sujet

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une