Accueil Belgique Politique

La sortie de crise attendra chez les cheminots

Syndicats et direction des chemins de fer n’étant pas parvenus à un compromis, la grève continue vendredi. Une sortie de crise semble possible… avant un retour à la grève dès mardi. Que la CGSP veut étendre ensuite à l’ensemble des services publics.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Une sortie de crise, ce vendredi ? Nombreux sont ceux qui suivront attentivement l’issue de la réunion prévue à 11 h 30 entre les représentants syndicaux et la direction des chemins de fer afin de savoir s’ils pourront circuler en train… ce samedi.

«  Même si nous parvenons à un accord, la circulation des trains sera perturbée toute la journée  », prévient d’emblée Michel Abdissi, président de la CGSP Cheminots. «  Des avancées ont été engrangées ce jeudi, à l’issue d’une première réunion, mais il est impossible de se prononcer sur l’issue des négociations.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs