Accueil Société

Coronavirus: le bilan très contrasté du Covid Safe Ticket

Le pass sanitaire à la belge a tenu sa promesse de garder la majorité des lieux de loisirs ouverts. Il a toutefois été rapidement dépassé au niveau de la limitation des contaminations. Sans parler de son effet, nul, sur la vaccination.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Montrer un QR code détaillant son statut médical pour avoir le droit de boire un verre au café, cela relevait jusqu’à l’été 2021 de la science-fiction malsaine façon Black Mirror. En quelques mois, et au grand regret d’une partie de la population, le pass sanitaire est pourtant devenu un réflexe quotidien pour des millions de citoyens.

Au départ, ce qui a pris l’appellation de Covid Safe Ticket (CST) chez nous, pour ne pas froisser les esprits les plus libéraux, devait être limité aux voyages hors de nos frontières et à quelques grands événements organisés à la fin de l’été. Finalement, il est devenu un outil qui devait permettre de laisser ouverte la majorité des activités liées aux loisirs, tout en limitant les contaminations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

52 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 février 2022, 11:56

    Avec la PANDÉMIE du SARS Cov2, Le CST; comme TOUTES les mesures sanitaires a (eu) son utilité ... n'en déplaise aux amnésiques et aux personnes de mauvaise foi. Réécrire l'histoire est le propre des mêmes personnes " yaka" ici ou "yaka" cela : merci Ducon.

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 février 2022, 12:16

    C'est vrai aussi qu'avec ces "douillets" et bobos à qui la moindre restriction ou "inconfort" était une "mise à mort" ! Allez demander à cette harde autoproclamé de "la liberté" de plonger dans la gadoue des tranchées ou de porter des masques à gaz ... lorsqu'il faudra stopper l'invasion du nouvel Hitler russe; si cela se produit ! Heureusement pour nos VRAIES Libertés que ces complotistes ne sont qu'une MINORITÉS (mais hélas une 5ième Kolonne de KOLLABOS ).

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 24 février 2022, 12:06

    Et j'en veux pour preuve, qu'avec la crise RUSSE ... AUCUN de ces "yaka" - "yaka" n'ose donner d'avis : Où sont tous ces avatars "Peeters ; Ernotte; Dedecker; Adolf; Lecocq Annie; etc." ?? Seulement, attendez voir ces chevaliers d'Offenbach réapparaître une fois que tout sera fait ! Mais bien sûr ... il n'y "avait Ka " !!

  • Posté par Sacchettini Paolo, mardi 22 février 2022, 13:19

    Le CST ne sert plus à rien, et le fait de tarder à le reconnaitre n'est que mauvaise foi déguisée en prétendue prudence. La promesse que les vaccins arrêteraient la vague des contagions n'est pas tenue - bien au contraire - il semblerait même que la prétendue épidémie de non-vaccinés en soit une de vaccinés, en fait ...surtout à en devenir. Alors il faut vraiment arrêter là ! La recherche sur la vaccination doit bien sûr continuer, pour les personnes à risque et celles qui le souhaitent. L'obligation vaccinale est une forme de fascisme éthiquement intolérable.

  • Posté par Coppens Jean-pierre , lundi 21 février 2022, 18:15

    Le bilan du Covid Safe Ticket n’est pas mitigé du tout. Il servait seulement à emm… les non-vaccinés. Le Président Macron l’a pourtant clamé haut et fort. Et là, l’objectif est atteint à 200%. Bravo !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs