Accueil Météo

Un mort et plusieurs blessés, d’importants dégâts, des hôpitaux touchés… la tempête Eunice frappe la Belgique

L’IRM a évalué la tempête comme « très forte ». Les pompiers sont débordés.

Temps de lecture: 8 min

La tempête Eunice, qui frappe notre pays ce vendredi, est officiellement reconnue comme une tempête en Belgique depuis le début de l’après-midi, a annoncé sur Twitter David Dehenauw, de l’Institut royal météorologique (IRM). Vers 15h30, l’IRM a évalué la tempête comme « très forte ».

Un mort et plusieurs blessés

Un Canadien de 79 ans qui vivait sur un bateau dans le port de plaisance d’Ypres est mort après être tombé à l’eau en essayant de récupérer des objets qui s’étaient envolés.

gruetournai

Une grue-tour est tombée sur le service de gériatrie de l’hôpital de Tournai (CHwapi). Seul le grutier a été blessé. Une grue-tour qui se trouvait sur le chantier de construction du nouvel hôpital de Tournai est tombée, vraisemblablement déstabilisée par le vent, sur les deux étages supérieurs d’un nouveau bâtiment abritant l’un des services de gériatrie de l’hôpital. Le personnel et les patients sont indemnes et ont tous été évacués vers une autre aile de l’hôpital. Seul le grutier a été blessé et a dû être désincarcéré par les services de secours. Il était conscient lors de sa prise en charge par les ambulanciers.

Une personne a été blessée par une toiture qui s’est envolée vendredi après-midi à Liège. Un centre de crise a été ouvert par la ville. La victime a été percutée par la chute d’une toiture, rue Basse-Wez dans le quartier d’Amercoeur à Liège.

Une personne a été blessée à la suite de la chute d’un arbre sur une voiture vendredi vers 15 heures à Wépion (Namur). L’arbre est tombé au niveau du pare-brise. Blessé, le conducteur a été pris en charge par une équipe de la Croix-Rouge.

Un pignon de maison s’est effondré sur deux voitures à Ransart (Hainaut). Une jeune fille, coincée dans une des deux voitures, a été désincarcérée par les hommes du feu avant d’être transportée en milieu hospitalier.

Un adolescent de 18 ans est dans un état critique. Alors qu’il faisait du jogging avec sa mère, une branche d’arbre s’est cassée à cause d’une rafale de vent. La branche est tombée sur l’adolescent. L’incident s’est déroulé à Menin (Flandre occidentale) selon les informations du Nieuwsblad . Il a été transporté à l’hôpital.

Déstabilisés par les violentes bourrasques de vent, trois camions ont été renversés sur la N8 entre Ypres et Furnes. Les pompiers ont à chaque fois dû désincarcérer les conducteurs, qui ont été emmenés à l’hôpital. Sur l’A19, le trafic routier a également été perturbé pendant une heure entre Ypres et Courtrai en raison d’un arbre tombé sur la chaussée.

De nombreuses interventions

Les services de secours sont essentiellement appelés pour des arbres couchés, des obstructions sur la voie publique ou encore des toitures envolées.

A Uccle un arbre est tombé sur une voiture. Les secours comptabilisent plus de 300 demandes d’interventions. Il n’y a pas eu de blessé. Des dizaines d’interventions sont toujours en cours. Une centaine étaient déjà clôturées. Environ 200 sont en attente.

Un toit ayant subi des dégâts à l’avenue de Louise.
Un toit ayant subi des dégâts à l’avenue de Louise.

Très sollicités, les pompiers du Brabant wallon sont débordés. La plupart des missions concernent des branchages et arbres arrachés qui obstruent notamment des voiries.

En province de Liège, les pompier sont appelés pour des arbres tombés des tuiles envolées, notamment du côté de Cointe, Grivegnée et Chênée. Un centre de crise, supervisé par le bourgmestre de la ville de Liège Willy Demeyer, coordonne les opérations depuis l’Hôtel de police. Pompiers, bûcherons, services de la ville et policiers travaillent sans relâche.

En raison du vent, des arbres sont tombés sur des véhicules logistique de la Croix-Rouge à Gembloux (Namur) Deux véhicules ont été touchés, dont un sérieusement. Ils étaient en stationnement sur le parking de la Maison Croix-Rouge locale et personne ne se trouvait à bord.

Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est ont reçu ces dernières heures de nombreux appels. La caserne de Charleroi est fortement sollicitée.

Le centre de la commune d’Asse (Brabant flamand) devait être évacué vendredi après-midi car le clocher d’une église menace de s’effondrer en raison des vents violents, ont indiqué les pompiers. La phase communale du plan catastrophe a été enclenchée.

Un clocher d’église menace de s’effondrer à Asse.
Un clocher d’église menace de s’effondrer à Asse. - Belga

Une partie du toit de la Ghelamco Arena, le stade de La Gantoise, s’est envolée. Dans la foulée, la Pro League a annoncé que le match prévu vendredi soir entre La Gantoise et Seraing est reporté.

La Chelamco Arena.
La Chelamco Arena. - Photo News.

Le centre de la commune d’Asse (Brabant flamand) a été fermé à la circulation car le clocher d’une église menace de s’effondrer en raison des vents violents, ont indiqué les pompiers. La phase communale du plan catastrophe a été enclenchée. Les morceaux de clocher qui sont tombés n’ont apparemment pas fait de victimes, selon les pompiers.

Les pompiers de Flandre occidentale et de la province d’Anvers sont fortement sollicités. En Flandre occidentale, où les rafales de vent peuvent atteindre jusqu’à 130 km/h, les pompiers du Westhoek avaient déjà été appelés plus de 900 fois. La plupart des interventions concernent des dégâts de toiture, des chutes de branchages ou d’arbres et des panneaux solaires et câbles électriques arrachés. Selon Kristof Louagie, près de 600 interventions sont encore en attente.

A Bruges, les pompiers avaient reçu quelque 200 appels en fin d’après-midi, tandis que dans le sud de la Flandre occidentale, ceux de la zone Fluvia en avaient enregistré plus de 460.

La tempête provoque également des dégâts dans la province d’Anvers. Les pompiers de la zone Antwerpen comptabilisaient plus de 300 appels essentiellement pour des toitures et des panneaux solaires emportés par le vent ainsi que des chutes d’arbres et de poteaux électriques.

À lire aussi Eunice, la tempête qui pourrait battre des records

Des hôpitaux touchés

Une partie du toit de l’hôpital ZNA Middelheim d’Anvers s’est arraché en raison des vents violents liés à la tempête Eunice. Même constat à Audenarde (Flandre orientale), où l’hôpital local fait aussi face à un arrachement partiel de toiture. A Anvers, l’incident n’a pas fait de blessé.

A Audenarde, le toit de l’AZ Oudenaarde s’est aussi envolé. « Nous conseillons à tout le monde de ne pas venir à l’hôpital pour le moment », a déclaré la directrice Ann De Maere. Les consultations et les visites ne sont plus possibles. « Les forces de police ont établi une zone de sécurité autour de l’hôpital. Évitez donc les abords de l’hôpital. Les consultations d’aujourd’hui ont été reportées et les visites ne sont pas possibles pour le moment. Les personnes qui ont besoin de soins urgents peuvent cependant toujours se rendre aux urgences », explique la directrice. Les pompiers locaux, qui ont reçu des centaines d’appels depuis le début de la tempête, s’attèlent actuellement au renforcement du toit.

Une grue-tour est également tombée sur le service de gériatrie de l’hôpital de Tournai (CHwapi). Seul le grutier a été blessé.

Le trafic aérien interrompu

Les fortes rafales de ventont emporté une partie du toit du terminal de l’aéroport de Bruxelles. Le porte-parole de Brussels Aiport, Ihsane Chioua-Lekhli a déclaré à 7sur7 : « Certains panneaux du toit du terminal A se sont détachés en raison des violentes rafales. Cependant, il n’y a pas eu de victimes. Un périmètre a été mis en place sur le tarmac et à l’intérieur du bâtiment, une zone a été fermée aux passagers et au personnel ».

En raison des conditions météo, et la tempête Eunice, le a été interrompu.

Deux bateaux en détresse, des trains supprimés

Deux bateaux à la dérive se sont retrouvés dans des parcs éoliens au large de la Côte belge, a-t-on appris auprès des autorités de Flandre occidentale qui ont annoncé la phase provinciale du plan d’urgence et d’intervention en mer du Nord. Il s’agit d’un pétrolier et d’un bateau cargo.

La circulation des trains a repris « où c’est possible » à 18 heures, a annoncé Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire. Le trafic avait été interrompu sur plusieurs lignes en raison des fortes rafales de vent, vendredi à 14h00. Les deux Flandres ainsi que les grandes lignes autour d’Anvers avaient été mises à l’arrêt. Sur d’autres lignes, la vitesse a été limitée à 80 km/h. Etre Jette et Opwijk, un train a percuté un toit d’abri de jardin. Les vingt passagers à bord ont dû poursuivre leur voyage en bus.

Entre Braine-l’Alleud et Linkebeek, ce sont des éléments métalliques qui perturbent le trafic. Les chutes de branche et d’arbre causent d’autres difficultés dans le Brabant flamand (Diest-Zichem), ainsi qu’à Coxyde ou encre Schulen (Limbourg). La situation a par ailleurs pu être rétablie à plusieurs endroits, notamment à Zaventem, Diegem et Torhout (Flandre occidentale).

A Mons, une toiture d’habitation menace de tomber sur les voies. Les pompiers ont demandé l’arrêt des circulations. Le trafic est aussi interrompu entre Mouscron et Froyennes. Les barrières de plusieurs passages à niveau ont été arrachées par le vent. A Fleurus, une bâche s’est envolée dans la caténaire. Des objets métalliques sont encore à l’origine d’une interruption de la circulation entre Namur et Andenne en raison d’objets métalliques dans les voies. Entre Gembloux et Rhisnes, c’est à cause d’un arbre menaçant de tomber sur les voies.

De Lijn interrompt la circulation des bus

De Lijn a décidé d’interrompre la circulation des bus en Flandre occidentale en raison des fortes rafales. « Il y a beaucoup d’obstacles sur les routes. Ce n’était vraiment plus sûr. » Tous les bus ont été rappelés vers les dépôts, dont ils ne sortiront plus avant 18 heures. La circulation du tram de la Côte avait déjà été suspendue plus tôt dans l’après-midi.

Le réseau de De Lijn dans les autres provinces est également touché. La circulation des trams sur l’importante ligne 1 à Gand est temporairement interrompue, par exemple. A Anvers, la circulation des trams a, là aussi, été suspendue, tandis que les bus continuent à rouler.

Retrouvez toutes les dernières informations en un coup d’œil ICI sur www.lesoir.be

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jean Faux, vendredi 18 février 2022, 19:15

    et ce grutier, que faisait-il encore dans sa grue, qui devait être mise à l'arrêt et "en berne" AVANT le début de la tempête ?

  • Posté par Hiersoux Michel, vendredi 18 février 2022, 17:36

    Faudrait dire à ce journaliste qu'à 18 ans on n'est plus un ado mais bien un adulte.

Sur le même sujet

Aussi en Météo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko