Accueil Opinions Chroniques

Donald Trump, le caudillo d’une Amérique désemparée

Le caudillisme a été un drame pour l’Amérique latine. Il risque de l’être pour les Etats-Unis. Et son spectre flotte sur l’Europe

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L ’un des défauts des Etats-Unis, disait l’illustre diplomate George Kennan, c’est de penser que tout le monde veut devenir comme eux  ». Et c’est sans doute avec cette idée en tête que le président Obama s’est rendu à La Havane en mars dernier. En pensant que la normalisation avec Cuba allait inévitablement propager le modèle américain dans le dernier réduit du communisme en Amérique latine.

C’est au contraire une forme très latino-américaine de la politique, le caudillisme, qui semble conquérir les Etats-Unis, comme l’écrit Omar Encarnacion dans la très sérieuse revue Foreign Affairs. Comment ne pas voir dans la morgue, la forfanterie, la tchatche de Donald Trump et même dans ses cheveux gominés, des relents de péronisme (Peron dirigea l’Argentine de 1943 à 1955) et de varguisme (du nom de l’ex-président brésilien Getulio Vargas), avatars sud-américains des fascismes européens ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs