Accueil Culture Livres

«Les pionniers buvaient beaucoup»

Chez Tracy Chevalier, les pommes sèment la discorde et les séquoias apaisent.

Article réservé aux abonnés
Ex-journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

L’écrivaine américaine était de passage dans la capitale française pour parler de son dernier roman A l’orée du verger paru aux éditions Quai Voltaire. Pour la deuxième fois, cette spécialiste des romans historiques s’intéresse aux pionniers américains du 19e siècle, et plus particulièrement aux cultivateurs de pommes. Sadie et James Goodenough se sont installés dans les marécages de l’Ohio pour faire pousser un verger de reinettes dorées. Lui raffole des pommes sucrées à déguster, elle préfère l’eau-de-vie et les pommes à cidre. Le couple se déchire entre les récoltes et la fièvre des marais qui emporte chaque année un de leurs nombreux enfants. Leur fils Robert quitte la maison après un drame et part toujours plus à l’ouest en Californie sur les traces des séquoias géants. Une histoire d’hommes et d’arbres superbement écrite par l’auteure de La jeune fille à la perle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs