Accueil Économie Mon argent

Prix de l’énergie: les panneaux solaires sont-ils synonymes de bonne affaire?

Chez les installateurs, les demandes ont explosé en ce début d’année. Les intéressés ne s’y sont pas trompés : avec le prix actuel de l’électricité, les petits rectangles noirs sont devenus encore plus intéressants qu’avant. Et restent rentabilisés en quelques années.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Eric Van Cauteren a sauté le pas l’année passée. Depuis avril 2021, son toit situé dans la commune bruxelloise d’Evere accueille 18 panneaux photovoltaïques. « L’idée était à la fois de réduire mes frais d’énergie, mais aussi de faire quelque chose, à mon niveau, pour la planète », confie ce pensionné de 66 ans. Montant de l’installation : 7.300 euros. Il a fait ses calculs : avec celle-ci, il devrait produire environ 4 MWh ; la consommation annuelle de son ménage, elle, s’élève à environ 5,7 MWh. « A priori, je devrais juste acheter 2 MWh au fournisseur. Ma facture d’acompte est déjà passée de 130 à 82 euros. J’attends la régularisation, j’espère faire 60 % d’économies. » Et cela sans compter les fameux certificats verts, qui s’élèveront pour Eric à environ 1.000 euros par an.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par CORDIER Vincent, mercredi 23 février 2022, 10:27

    une installation à 7300€ pour produire 4MWh/an? je suis preneur! Chère Mme Danjou, merci de vérifier les chiffres et les unités, il y a une coquille.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 21 février 2022, 20:22

    Le "retour sur investissement" est un ratio= le gain à attendre d’un investissement divisé par la mise de départ. Ce n'est donc PAS la durée qu'il faut pour récupérer l'investissement, laquelle est appelée "durée de rentabilité".

  • Posté par André Weissenberg, lundi 21 février 2022, 17:28

    Seulement si on peut les combiner avec une PAC double service (chauffage et refroidissement) couplée à un chauffage électrique par le sol, à un ballon thermodynamique pour l'eau chaude et à une ou deux batteries Varta, Mercedes ou Tesla pour stocker l'excès de production pour la nuit.

  • Posté par André Weissenberg, mardi 22 février 2022, 9:02

    @ Daniel. Vous avez raison. Mais je ne pensais de toute façon pas à réinjecter l'électricité sur le réseau. Je pensais à une utilisation exclusivement domestique, et donc à une installation légèrement sous-dimensionnée, susceptible de recevoir un panneau et/ou une batterie supplémentaires aussitôt que la croissance de ma consommation le justifierait. Je n'ai aucune intention de participer à l'arnaque du siècle que représente la transition énergétique, en me soumettant sans nécessité au tarif dit "prosumer". Bien cordialement.

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 21 février 2022, 19:12

    Vous oubliez une caractéristique essentielle pour la productivité de l'installation avec batteries domestiques : Un tarif horaire variable pour la réinjection dans le réseau ! Cela permet de subvenir aux demandes du réseau durant les pointes de consommation et alors d'obtenir une rémunération favorable des KW injectés en fonction des besoins. Cela apporte une part de solution aux problèmes des déséquilibres du renouvelable.

Aussi en Mon argent

Quelle banque choisir pour ses ados?

Banques traditionnelles versus néobanques, frais de retrait, contrôle parental, application en ligne… À quoi faut-il être attentif au moment de choisir un compte à vue pour son adolescent.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs