Accueil Sports Cyclisme

Le cyclisme «off road» monte en flèche

VTT, BMX, gravel… Ces disciplines, de plus en plus courues, permettent de mieux maîtriser le paramètre « insécurité » sur la route. In fine, c’est le cyclisme dans son ensemble qui profite de cette nouvelle dynamique : 10 % d’affiliés en plus au sein de la RLVB, 10.000 licenciés en 2022.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Philippe Gilbert et Loïc Vliegen viennent de nous le rappeler, avec la force de leur indignation : la route ne laisse qu’une place congrue aux cyclistes, la notion de partage de l’espace public est rarement intégrée par l’automobiliste. Les deux coureurs pros iront marteler ce message devant le tribunal correctionnel, comme ils le souhaitaient ardemment, suite aux sérieux incidents du printemps 2016 à Theux.

Pour le cycliste, en balade, à l’entraînement ou en compétition, le danger est partout. Franc ou insidieux mais omniprésent, dans une circulation routière de plus en plus dense. Dans ce contexte anxiogène, comment permettre aux jeunes de découvrir les joies que le vélo peut offrir ? Comment accueillir dans des conditions sécurisantes les enfants et ados qui souhaitent, un jour, s’aligner dans des compétitions sur route ? Éléments de réponse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs