Accueil Société

Devenir parent solo, c’est découvrir la précarité

1.150 parents wallons et bruxellois ont été sondés par la Ligue des Familles. Certains dépensent plus de la moitié de leurs revenus pour se loger…

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Du jour au lendemain, tout le monde peut se retrouver parent solo. Il suffit malheureusement d’une séparation, d’un décès ou d’un parent qui ne reconnaît pas un enfant, pour découvrir les difficultés vécues par les familles monoparentales. Ce que l’on payait grâce à deux revenus doit désormais être financé seul : location, déménagement, garantie locative, meubles… Une situation encore plus difficile à vivre dans les grandes villes. À Bruxelles, un ménage sur dix est une famille monoparentale, une statistique que l’on pourrait doubler puisque ne sont pris en compte que les parents chez qui le ou les enfants sont domiciliés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 22 février 2022, 10:57

    Des aides, de l'assistance, des subsides... Et si on interdisait enfin aux juges de saccager en 30 minutes chrono des couples mariés depuis 10 ans, si on envoyait ces couples en thérapie obligatoire pendant un et à un cours sur les conséquences de leurs choix ? Merci Mme Onckelinx d'avoir rendu le divorce si simple après une dispute sur le choix des vacances ! En attendant, la maison est vendue, le banquier se frotte les mains, le couple ne sera plus jamais propriétaire et les enfants trinquent ! Elle est belle, cette société "apaisée" !

  • Posté par lambert viviane, lundi 21 février 2022, 20:50

    A la télévision, tout le monde est beau, tout le monde est gentil ! On fait des bébés , on se sépare mais on fait ami-ami, on trouve une bonne copine sur qui compter, etc... Mais c'est du rêve vendu par Jupiler et Royco.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs