Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Du sang neuf pour un nouvel élan à Anderlecht

Contraint de titulariser Debast et Ashimeru contre Eupen, Vincent Kompany a eu raison de les garder pour les deux matchs suivants. Preuve que le T1 progresse dans son management.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Pour la deuxième fois de la saison en championnat, Anderlecht a réussi la passe de trois en prenant la mesure d’Eupen, Zulte et Genk. Un 9 sur 9 faisant penser à la période enchantée entre fin novembre et décembre. Le Sporting avait enchaîné quatre succès de rang (NDLR : Charleroi, Zulte Waregem, Seraing et Saint-Trond).

Une série durant laquelle Vincent Kompany n’avait effectué qu’un changement dans son onze : Verschaeren prenant la place d’Amuzu après le déplacement à Charleroi. La situation est similaire sur le triptyque de février : un mouvement avec Hoedt relayant Magallan sur le banc après Eupen. Pas le plus marquant. Ce qui a changé, ce sont les introductions de Debast et Ashimeru aux dépens de Magallan et Olsson, deux cadres. Choix gagnants eu égard aux prestations des deux premiers cités. Preuve que le coaching de Vincent Kompany évolue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs