Accueil Monde Europe

Poutine va reconnaître l’indépendance des séparatistes prorusses d’Ukraine

La reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes constituerait « une rupture unilatérale » des accords de Minsk de 2015, avait jugé lundi le chancelier allemand Olaf Scholz à l’issue d’un entretien téléphonique avec M. Poutine.

Temps de lecture: 2 min

Le Kremlin a indiqué lundi soir que Vladimir Poutine allait reconnaître l’indépendance des territoires séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine.

« Un décret en ce sens sera signé sous peu », a indiqué la présidence russe. Selon la même source, M. Poutine a informé de cette décision son homologue français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz, médiateurs dans le conflit de l’est ukrainien, et ceux-ci ont, selon le Kremlin, « exprimé leur déception ».

Le président russe doit en outre faire une déclaration sous peu à la télévision russe, ont indiqué lundi soir des médias d’Etat.

Le début d’une invasion ?

La reconnaissance concerne l’indépendance de deux territoires prorusses du Donbass ukrainien, bassin minier et industriel frontalier de la Russie : les « républiques » autoproclamées de Donetsk et Lougansk.

En huit ans, la guerre entre Kiev et les séparatistes, dont Moscou est le parrain, a fait plus de 14.000 morts.

Une reconnaissance russe des séparatistes vient court-circuiter le processus de paix issu des accords de Minsk de 2015, signé par la Russie et l’Ukraine, sous médiation franco-allemande, car il visait justement un retour sous souveraineté ukrainienne de ces zones.

Cette décision pourrait ouvrir la voie à un appel à l’aide à la Russie de la part de ces territoires en tant qu’Etats souverains aux yeux de la Russie et donc l’entrée de forces russes dans ces régions.

L’Occident accuse Moscou depuis des semaines de préparer une invasion de l’Ukraine, étant donné que des dizaines de milliers de soldats russes campent aux frontières ukrainiennes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Schoonbroodt Hubert, mardi 22 février 2022, 15:07

    De toutes façon, la réponse sera beaucoup de paroles et quelques actes qui ne tueront pas une mouche. Par contre, interdire tous les vols russes vers l’Europe et fermer toutes les ambassades seraient des mesures fortes, mais pour cela il faut du courage..

  • Posté par Schoonbroodt Hubert, mardi 22 février 2022, 15:07

    De toutes façon, la réponse sera beaucoup de paroles et quelques actes qui ne tueront pas une mouche. Par contre, interdire tous les vols russes vers l’Europe et fermer toutes les ambassades seraient des mesures fortes, mais pour cela il faut du courage..

  • Posté par Constant Depiereux, lundi 21 février 2022, 20:42

    https://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2018/09/28/26010-20180928ARTFIG00315-accords-de-munich-1938-la-tchecoslovaquie-sacrifiee-sur-l-autel-d-une-paix-illusoire.php#:~:text=Dans%20la%20nuit%20du%2029,Adolf%20Hitler%20et%20la%20Tch%C3%A9coslovaquie.

  • Posté par Clark Vince, lundi 21 février 2022, 20:03

    Les USA doivent intervenir. L'Otan doit frapper la Russie. Il ne faut pas laisser l'Ukraine seule.

  • Posté par Bastin Eric, lundi 21 février 2022, 20:31

    Euh, deux guerres mondiales, ça ne vous a pas suffi ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une