Accueil

«Il est possible de s’en procurer dans les boîtes de nuit»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Gaz hilarant : détrompez-vous, cette substance n’a rien d’amusant. Dorénavant interdit à la vente aux mineurs, le protoxyde d’azote est pourtant toujours bien présent dans les soirées des jeunes. « Généralement, le gaz hilarant se prend en soirée. Ça commence même d’ailleurs par là et puis après, c’est vrai, parfois, il m’est arrivé d’en prendre en journée avec des potes, » explique Théo, étudiant en soins infirmiers. À la question, pourquoi en consommer, la réponse est simple : pour les effets qu’il procure. « La substance nous met dans un état d’euphorie très fort. On a envie de rire comme on n’a jamais rigolé, à en avoir mal aux abdos. C’est hyper euphorisant. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs