Accueil Monde Europe

Ukraine: Poutine reconnaît l’indépendance des séparatistes prorusses, les condamnations se multiplient

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé, suite à l’annonce de Poutine, « une violation flagrante de la souveraineté » du pays et une « répudiation » des accords de paix de Minsk.

Temps de lecture: 2 min

Vladimir Poutine a décidé lundi de reconnaître l’indépendance des séparatistes prorusses d’Ukraine, et signé dans la foulée des accords « d’amitié et d’entraide » avec ces territoires.

« Je juge nécessaire de prendre cette décision qui était mûre depuis longtemps : immédiatement reconnaître l’indépendance de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk », a-t-il dit dans une allocution télévisée, demandant au Parlement russe « d’approuver cette décision puis de ratifier les accords d’amitié et d’entraide avec les deux républiques ».

Le président russe a également intimé à l’Ukraine de cesser immédiatement « ses opérations militaires » contre les séparatistes prorusses. « Quant à ceux qui ont pris le pouvoir à Kiev et qui le gardent, nous exigeons d’eux l’arrêt immédiat des opérations militaires, autrement toute la responsabilité de la poursuite de l’effusion de sang reposera totalement sur la conscience du régime en territoire ukrainien », a-t-il dit à l’issue d’une longue allocution à la Nation.

Johnson et l’Europe condamnent

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé, suite à l’annonce de Poutine, « une violation flagrante de la souveraineté » du pays et une « répudiation » des accords de paix de Minsk. « C’est clairement contraire au droit international. C’est une violation flagrante de la souveraineté et de l’intégrité de l’Ukraine, c’est une répudiation des accords de Minsk », a déclaré Boris Johnson lors d’une conférence de presse, y voyant un « mauvais présage » pour la situation en Ukraine.

Les chefs de l’UE ont également dénoncé une « violation flagrante du droit international ». « L’UE et ses partenaires réagiront avec unité, fermeté et détermination en solidarité avec l’Ukraine », ont affirmé dans deux tweets séparés le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

 

À lire aussi Ukraine: des balles neuves sur la ligne de front de Louhansk

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, lundi 21 février 2022, 22:25

    Les crapules et les voyous prennent de plus en plus de places dans nos sociétés car ils savent comment faire pour manipuler les autres et arriver à leur fin.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 22 février 2022, 10:01

    <Quand on ne comprend pas la "diplomatie">... Il fallait oser. C'est fait...

  • Posté par D L, lundi 21 février 2022, 22:38

    Quand on ne comprend pas la diplomatie, on se tait.

  • Posté par Giefvan Agathe, lundi 21 février 2022, 22:24

    Les Occidentzux ont reconnu de même l'indépendance de la province rebelle du Kosovo, gifle à la Serbie et son allié la Russie. Ils ont attisé les sentiments antirusses en Ukraine occidentale. Maintenant ils sont juste ridicules dans leurs protestations.

  • Posté par collin liliane, mardi 22 février 2022, 1:22

    Les sentiments anti-russes de la population ukrainienne remontent à la grande famine orchestrée par Staline pour punir la paysannerie ukrainienne qui résistait à la collectivisation. Bilan: 5 millions de morts. Poutine n'est que le triste héritier des méthodes du KGB.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une