Accueil Société Régions Bruxelles

Le plan de circulation de Bruxelles validé par le conseil communal: tout ce qui change

Globalement, tous les modes de transport resteront possibles, mais le trafic de transit sera rendu très compliqué.

Temps de lecture: 2 min

Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a donné lundi soir son feu vert, à une large majorité, au plan de mobilité élaboré par le collège socialiste-écologiste-DéFI pour l’hypercentre de la capitale. Dans l’opposition, seul le PTB a voté contre. Le MR/Open Vld, la N-VA et le CD&V se sont abstenus. Le cdH a voté pour.

Ce schéma de circulation doit faire du Pentagone une « zone apaisée ». Il y réduira le trafic de transit et donnera plus de place aux piétons, aux cyclistes et aux transports publics. Ce nouveau plan de circulation constitue la contribution de la Ville au plan Good Move à travers un maillage favorable à la vie locale, comme l’ont annoncé récemment les communes de Schaerbeek et d’Anderlecht pour leurs premières mailles de quartiers.

Globalement, tous les modes de transport resteront possibles, mais le trafic de transit sera rendu très compliqué. Se déplacer en voiture restera possible pour se rendre dans le centre, plus pour le traverser. Le trafic de transit sera systématiquement renvoyé vers la petite ceinture selon le principe de boucles de circulations (via des sens uniques et des accès réservés aux riverains, commerçants, etc.).

Dans l’opposition, le groupe MR-Open Vld estime que les Bruxellois ont davantage besoin d’un plan commercial que d’un plan de circulation qui réduit l’accessibilité du centre aux voitures. Le processus de participation tient plus du slogan que de la réalité, estime-t-il.

Le cdH et le CD&V se sont réjouis de voir que, dix ans après le plan mis sur la table par l’ex-échevin Christian Ceux (cdH), on en soit revenu à l’option de boucles de circulation pour limiter au maximum le trafic de transit.

Le PTB juge que le plan est défavorable aux travailleurs qui doivent utiliser leur voiture et que la petite ceinture, déjà saturée, le sera davantage, au détriment de la population locale.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 24 février 2022, 15:58

    Il est étrange que le bilan dressé par le gérant soit totalement différent d'un journal à l(autre !!! Dans la DH, le gérant implique, à juste titre le pourri piétonnier et il a tout a fait raison, mais pour Le Soir c'est la mauvaise conjoncture qui en est responsable !! Surtout ne pas indisposer le conseil communal, cela pourrait créer des ennuis au journal !!!! Il est tellement bien ce conseil communal !!!

  • Posté par Lora Garcia Javier, mardi 22 février 2022, 11:31

    À la fin du mois, le café Métropole fermera à nouveau ses portes après 1 an de réouverture. Un entretien avec le gérant a été publié dans la presse ... un bilan très intéressants sur l'avenir du centre ville. Après la mort du commerce au centre ville, le suivant sur la liste sera le haut de la ville avec le réaménagement de Louise: pour preuve, prenez le métro et descendez à Porte de Namur. Voyez le triste panorama: entre 50 et 100 personnes dorment (pour ne pas citer d'autres actions plus "odorantes") dans cette station. Dans ces conditions, pensez-vous que les clients des boutiques en surface vont vraiment prendre le métro pour y aller?

  • Posté par VERDOODT Jean-Marie, mardi 22 février 2022, 8:19

    Certaines artères seront sans doute 'apaisées', mais que dire celles vers où le trafic va se tourner ?? Croire que cela va diminuer le nombres de véhicules est une utopie. Nous en avons un bel exemple à Jette (comme dans toutes les communes où Ecolo 'gère') de nombreuses rues sont mises en sens unique avec comme résultat un trajet plus long mais absolument PAS de véhicules en moins.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 22 février 2022, 8:00

    C'est dingue. Se déplacer en voiture d'un quartier à un autre via un 3ème est devenu une infraction, quelques soient l'heure et/ou les raisons pour lesquelles on s'y trouve et pour lesquelles on doit s'y déplacer (en général, pas pour bêtement s'y promener ...). C'est considéré comme du trafic "de transit" et celui-ci est désormais considéré irréfragablement comme une sorte d'acte incivique, de péché aux yeux de la Bible verte "Good Move", de ses commandements et de ses nouveaux saints. Sous prétexte que "nous avons de magnifiques pistes cyclables et des super transports en commun", paraît-il ... Il y a eu des recours au Conseil d'Etat pour beaucoup moins que ça en matière de mesures Corona ... C'est évidemment plus facile que de virer de toute la Région tout le VRAI trafic de transit, celui qui paralyse complètement tant le ring RO que la petite ceinture (encombrée jour et nuit puisque chaque nuit la moitié des tunnels sont fermés !). Que ceux qui vont de Liège à Ostende ou d'Anvers à Charleroi contournent complètement le centre du pays au lieu de venir s'y engluer et d'y étouffer les riverains. Poids lourds et autres ! Qu'on leur construise donc un super extra ring à travers les belles provinces voisines, s'il le faut, plutôt de de vouloir élargir l'existant à l'infini. Comme on l'a fait autour de Paris, de Lyon ou d'ailleurs. Au moins, les milliards nécessaires auront été utilement investis et donné du boulot à nos entreprises de construction. C'est ça qu'il faut faire et pas toujours taper sur les mêmes enfermés dans ce foutu "gordel" !

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 22 février 2022, 7:31

    Bref, Bruxelles va crever. Il ne faut pas croire que les gens qui ont quitté la ville y reviendront, que les commerçants faillis y reinvestiront, que les Namurois rendront visite aux amis de Jette ou que les Gantois reverront leur amis de Woluwe. La ville sera "apaisée" : morte. Évidemment, pas question d'aide fédérale ou de fonds européens : qu'ils boivent la coupe jusqu'à la lie.

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo