Accueil Société Enseignement

La région bruxelloise se dote de la première section trilingue

L’Athénée Adolphe-Max deviendra, à la rentrée prochaine, le premier établissement secondaire en région bruxelloise à proposer une filière en double immersion.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Avec plus de 100 langues parlées sur son territoire, Bruxelles est, après Dubaï, la ville la plus cosmopolite du monde. Il était donc logique que le gouvernement bruxellois fasse du « multilinguisme » son cheval de bataille. Malgré une volonté bien affichée de rendre « tout le monde trilingue à 18 ans », le cadre législatif actuel ferme toujours la porte aux projets d’écoles multilingues. A la rentrée prochaine pourtant, la Ville de Bruxelles ouvrira sa première filière secondaire trilingue (français-néerlandais-anglais) à l’Athénée Adolphe Max. Grâce à une dérogation de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’établissement bruxellois emboîtera le pas à l’Athénée royal Lucienne-Tellier de Frasnes-les-Anvaing, précurseur en Wallonie. « L’enseignement en double immersion est d’ailleurs inscrit dans le programme de législature », ajoute Farouzia Hariche, échevine de l’Instruction publique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs