Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: l’Occident serre les rangs, la Russie dans «un isolement sans précédent»

Réunion d’urgence ce jeudi matin au QG de l’Otan, puis un sommet du G7 avant un sommet européen de crise. L’Union européenne promet « les sanctions les plus dures jamais imposées » à un pays.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Le scénario du pire s’est donc matérialisé au cours de la nuit de mercredi à jeudi. Vladimir Poutine a lancé l’offensive armée contre son voisin, notre voisin, l’Ukraine. Les ultimes espoirs d’éviter une guerre sur le sol européen se sont envolés. Aussitôt, l’Occident a serré les rangs, comme jamais. Et le montre. Mais personne ne doute de la détermination du maître du Kremlin, décidé à faire tomber le régime démocratique élu à Kiev.

Le président des Etats-Unis Joe Biden l’avait clairement énoncé il y a une quinze de jours : se porter militairement au secours de l’Ukraine mènerait à la troisième guerre mondiale puisqu’il s’agirait d’affronter directement la Russie. Dès lors, l’urgence consiste à soutenir l’agressé et à punir l’agresseur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par meyer jean, jeudi 24 février 2022, 11:02

    J'espère, avec ferveur, que DE, UE, OTAN, parallèlement aux sanctions, s'arment massivement militairement et les stationnent directement sur la frontière orientale. Poutine a inauguré le "temps du sacrifice".

  • Posté par eric biltiau, jeudi 24 février 2022, 0:31

    Vladimir Poutine, pour améliorer son image aux yeux du peuple russe, décide de visiter une école à Moscou pour discuter avec les enfants. Il leur explique à quel point la Russie est une nation puissante et qu’il souhaite le meilleur pour son peuple… À la fin de son exposé, il autorise quelques questions. Le petite Sacha lève la main et dit : – J’ai deux questions. Pourquoi les Russes ont-ils pris la Crimée et pourquoi envoyons-nous des troupes en Ukraine ? Poutine répond : – Très bonnes questions. Mais au moment où il s’apprête à répondre, la cloche sonne et les enfants partent en récréation. Quand ils reviennent, ils s’assoient et il reste un peu de temps pour d’autres questions. Une élève, Misha, lève la main et dit à Poutine : – J’ai quatre questions. Pourquoi les Russes ont-ils envahi la Crimée, pourquoi envoyons-nous des troupes en Ukraine, pourquoi la cloche a-t-elle sonné 30 minutes plus tôt et où diable est passé Sasha ?

  • Posté par Gysen Eric, mercredi 23 février 2022, 23:30

    Par contre, si la Chine soutient le fait accompli des Russes, je pense qu'il y aura alors beaucoup de pays qui reconnaitront Taiwan puisque la cessession devient acceptable pour Xi.

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 23 février 2022, 22:37

    S'épargner une guerre maintenant, en prépare une plus grande plus terrible plus tard. Xijinping le génocidaire observe et copiera poutine comme poutine copie hitler.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mercredi 23 février 2022, 23:14

    A terme Poutine a d’ailleurs beaucoup plus à craindre de Xi et sa clique que de l’occident.

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs