Accueil Belgique Politique

Alexander De Croo: «Si nous n’agissons pas, Poutine ne s’arrêtera pas à l’Ukraine»

Il a pris la parole lors de la séance plénière à la Chambre.

Temps de lecture: 3 min

Ce jeudi matin, la Russie a lancé des opérations militaires en Ukraine. Depuis, la situation évolue d’heure en heure. Début d’après-midi, des unités militaires russes ont pénétré dans la région de Kiev à partir de la Biélorussie pour mener une attaque avec des missiles Grad sur des cibles militaires, ont annoncé jeudi les gardes-frontières ukrainiens dans un communiqué.

C’est dans ce contexte qu’Alexander De Croo a pris la parole à La Chambre, ce jeudi après-midi, avant la séance plénière. « Aujourd’hui, nous vivons l’un des moments les plus sombres depuis que la Deuxième Guerre mondiale », a déclaré le chef du gouvernement belge. « Nous pensions que la paix en Europe était définitivement établie. Aujourd’hui, rien ne semble être plus éloigné de la vérité. »

Alexander De Croo a vivement critiqué la Russie et Vladimir Poutine pour cette attaque inédite et sans précédent contre une « Ukraine innocente ». « Ce qui dérange Poutine, c’est que les Ukrainiens sont des citoyens libres. Cela le dérange que l’Ukraine soit un pays libre. Un pays qui fait ses propres choix. Et oui, un pays qui regarde vers l’Ouest. L’attaque de Poutine est donc une attaque contre la liberté. »

Le Premier ministre belge a indiqué qu’aucun élément ne confirme aujourd’hui que la Russie vise également les pays de l’Otan. « Les premières consultations ont eu lieu ce matin et demain, nous consulterons les chefs d’État et de gouvernement des trente pays de l’Otan. Avec nos alliés, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour intensifier la dissuasion et la défense. Mais nos actions seront toujours préventives, proportionnelles et non escalatoires. » Au niveau national, « nous prenons les précautions nécessaires pour renforcer la protection de nos infrastructures critiques », a assuré De Croo.

Alors que le Conseil européen se réunit ce jeudi soir, Alexander De Croo a déjà annoncé que les sanctions seront plus sévères à l’encontre de la Russie. « Il s’agit du plus lourd paquet de sanctions de l’Histoire de l’Union. Le temps des sanctions graduelles est révolu. Si nous n’agissons pas, Poutine ne s’arrêtera pas une fois l’Ukraine sous son joug. Notre action vise à affaiblir le complexe industriel et militaire de la Russie », a-t-il expliqué en énonçant les actions prévues. « Ce qui est en jeu aujourd'hui n'est rien de moins que la paix et la sécurité en Europe. »

Pour conclure, Alexander De Croo a condamné la guerre menée par Poutine. « Ce modèle d'agression et de guerre est répréhensible. C'est un modèle du passé. (...). Notre démocratie peut sembler fragile, mais elle est beaucoup plus résiliente. Précisément parce qu'elle est fondée sur le libre arbitre et la coopération volontaire. Nous devrons juste faire un changement en formant un bloc serré avec nos partenaires européens et nos alliés de l'Otan. Nous devons utiliser cette unité pour mettre fin à la grande injustice qui est faite à Ukraine. Ce qui se passe aujourd'hui ne concerne pas seulement l'Ukraine. Il en va également de notre sécurité européenne. À propos de notre Europe. Une Europe qui opte résolument pour l'ordre juridique international et une Europe qui a appris que la guerre ne produit que des perdants. »

Une prise de parole applaudie par l’ensemble des députés.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par DELFORGE DOMINIQUE, lundi 28 février 2022, 8:32

    Enfin, les politiques belge se réveillent, il est temps !

  • Posté par Drumberg Benoit, dimanche 27 février 2022, 8:10

    Pour une fois qu'il a une vision claire ...enlevera-t-il son costume éternel Bisounours ?

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 26 février 2022, 7:35

    Poutine va continuer à court ou à moyen terme.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , vendredi 25 février 2022, 10:22

    Nous allons certainement agir … en construisant des centrales au gaz … russe ! Faut-il rire ou pleurer ?

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 24 février 2022, 18:00

    Qu'il arrête donc de vouloir construire des centrales au gaz !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une