Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: «Nous sommes entrés dans une nouvelle séquence, imprévisible»

L’historien et philosophe politique hollandais Luuk van Middelaar condamne l’intervention russe en Ukraine. Mais selon lui, pendant trop longtemps, on n’a pas voulu entendre ceux qui évoquaient le risque d’une telle guerre aux portes de l’Europe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Les canons tonnent à la frontière Est de l’Union. Comment en est-on arrivé là ? Les dirigeants européens ont-ils été à la hauteur du péril, de cette crise qui couvait depuis des années ? Nous avons interrogé l’historien, philosophe et professeur de droit européen de l’université de Leyde (Pays-Bas) Luuk van Middelaar, qui vient de publier, aux Éditions du Collège de France, Le réveil géopolitique de l’Europe.

Le mot « guerre » avait disparu du vocabulaire des Européens depuis longtemps. Avec l’intervention militaire russe en Ukraine, il fait son grand retour, du moins dans les têtes – car stricto sensu, à ce stade, l’Union n’est pas impactée…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Masure Luc, samedi 26 février 2022, 10:55

    Je suis frappé que même dans un commentaire où on parle à juste titre du pouvoir et de la puissance, on ne parle pas de la Chine. Elle a pourtant été le catalyseur de la déclaration de guerre de Putin à l'Ukraine. Sans sa complicité passive et même active (par ses promesses de rachat de gaz et de pétrole et de financement alternatif), jamais Putin n'aurait osé se lancer dans cette aventure.

  • Posté par Martin Roland, samedi 26 février 2022, 7:59

    Quand Hitler a envahi les pays européens, c'était aussi comme un rouleau compresseur et les citoyens s'enfuyaient comme il le pouvait, le seul but étant de sauver sa peau ! Il a fallu l'invasion des alliés par un débarquement en Normandie pour que les pays de l'UE retrouvent la paix et la démocratie, d'autres pays devant encore supporter le stalinisme aussi meurtrier que le nazisme pdt de longues années. Comme quoi il y a de bonnes invasions et de mauvaises invasions !

  • Posté par dams jean-marie, jeudi 24 février 2022, 17:49

    Enfin une analyse !

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs