Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la Russie a pris le contrôle de la centrale de Tchernobyl

« Après des combats acharnés, nous avons perdu le contrôle sur le site de Tchernobyl », a déclaré Mikhaïlo Podoliak, un conseiller de la présidence. Kiev avait fait état plus tôt de combats près du dépôt des déchets nucléaires du site.

Temps de lecture: 3 min

La Russie, qui mène depuis la matinée de jeudi une invasion de l’Ukraine, a pris le contrôle de la centrale de Tchernobyl, site du pire accident nucléaire de l’histoire en 1986, a annoncé la présidence ukrainienne. « Après des combats acharnés, nous avons perdu le contrôle sur le site de Tchernobyl », a déclaré Mikhaïlo Podoliak, un conseiller de la présidence. Kiev avait fait état plus tôt de combats près du dépôt des déchets nucléaires du site.

Cette prise russe est le dernier fait d’armes d’une journée marquée par de nombreux combats et tensions. En fin de journée, Vladimir Poutine a défendu longuement l’invasion russe lors d’une allocution. Selon lui, la Russie n’avait « pas d’autre moyen » pour se défendre que de lancer ses forces en Ukraine. Le chef du Kremlin a également assuré ne pas vouloir atteinte au système économique mondial.

Retour sur une journée meurtrière

L’offensive russe a démarré très tôt, ce jeudi matin. « Des véhicules militaires russes, y compris des blindés, ont violé la frontière ukrainienne », ont annoncé les gardes-frontières dans un communiqué marquant le début des combats et de la guerre. La tension s’est accentuée tout au long de la journée. Dans l’après-midi, les troupes russes ont attaqué et pris le contrôle d’un aéroport près de la capitale ukrainienne Kiev.

Les combats ont éclaté dans plusieurs régions. Difficile de dresser un bilan précis mais des dizaines de personnes ont perdu la vie. Face à l’offensive russe, de nombreux Ukrainiens se sont mis sur la route pour échapper à la ligne de front.

Le direct vidéo

Condamnations immédiates

Cette invasion russe a été très rapidement condamnée par une large frange de la classe politique internationale. Le président américain Joe Biden a dénoncé une « attaque injustifiée » qui provoquera « des souffrances et pertes de vies humaines ». « Nous condamnons fermement l’attaque injustifiée de l’Ukraine par la Russie. En ces heures sombres, nos pensées vont à l’Ukraine et à ses femmes, hommes et enfants innocents qui font face à cette attaque non provoquée et craignent pour leurs vies », ont déclaré dans la foulée la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel dans un texte commun.

En Belgique, Alexander De Croo a pris la parole à la Chambre, ce jeudi après-midi, avant la séance plénière. « Aujourd’hui, nous vivons l’un des moments les plus sombres depuis que la Deuxième Guerre mondiale », a déclaré le chef du gouvernement belge. « Nous pensions que la paix en Europe était définitivement établie. Aujourd’hui, rien ne semble être plus éloigné de la vérité. »

Un sommet européen extraordinaire se tient actuellement pour renforcer les sanctions contre la Russie.

 

À lire aussi Comprendre le conflit entre la Russie et l’Ukraine en cinq questions

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, jeudi 24 février 2022, 21:12

    @Staquet: 150 000 Russes + Les Biolorusses, c'est un rouleau compresseur.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 24 février 2022, 21:38

    Et 150 km, c'est vraiment beaucoup...

  • Posté par VAN HOOSTE Christian, jeudi 24 février 2022, 20:08

    Ouf ! Car ils en avaient perdu le contrôle il y a quelques temps.

  • Posté par Roland Jean-Yves, jeudi 24 février 2022, 19:58

    Ouf, la centrale est en sécurité.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 24 février 2022, 19:42

    Autant cette intervention russe est inadmissible autant il vaut mieux qu’ils neutralisent les déchets nucléaires de Tchernobyl, on ne sait jamais.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une