Accueil Opinions Débats et idées

Comment parler de la guerre en Ukraine aux enfants

Après les attentats, après la pandémie, voilà une guerre aux portes de l’Europe. Il faut en parler aux enfants ou aux adolescents ? Pour expliquer et, d’abord, rassurer.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 8 min

Faut-il zapper les informations anxiogènes ou, au contraire, permettre aux enfants de s’en emparer ? Faut-il se répandre en commentaires guerriers à l’heure du souper ou rester dans des conversations de bisounours ? Alors qu’une nouvelle tourmente majeure gagne la société, ces questions taraudent bien des familles. Tentative de réponse avec Evelyne Josse, psychotraumatologue, chargée de cours à l’Université de Lorraine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Marsick Jacques, dimanche 27 février 2022, 10:17

    Grandis

  • Posté par Marsick Jacques, dimanche 27 février 2022, 10:17

    Grandis

  • Posté par Marsick Jacques, dimanche 27 février 2022, 10:17

    Grandis

  • Posté par Marsick Jacques, dimanche 27 février 2022, 10:15

    Retraié de l’Education Nationale , j’étais professeur d’histoire géographie dans les classes de collège (En France, tous les élèves de 11 à 15 ans, de la 6ème à la 3ème) qui commence à la préhistoire jusqu’à l’époque contemporaine. C’est en 3ème qu’on aborde les conflits mondiaux du XXème siècle . Au moment des guerres en Yougoslavie je leur disais qu’on ne peut pas comprendre ce qu’il s’y passait sans avoir connaissance de l’histoire des Balkans. Ceci pour éclairer leurs jugements. Et dès cela fait nous pouvions parler des désastres humains de toutes les guerres. Et donc d’apaiser leurs inquiétudes. Expliquer et argumenter calmement avec ces ados m’a toujours paru être la meilleure solution. Les enfants si on leur parle et que l’on discute d’événements difficiles et douloureux sortent alors garnis de telles expériences

  • Posté par lambert viviane, vendredi 25 février 2022, 22:37

    En éteignant la télévision. On ne peut bien parler de la guerre que si on la connue. Des écrivains, des peintres, des musiciens, des réalisateurs de cinéma , des artistes en général, ont bien parlé de la guerre pour que les enfants comprennent toute son horreur. Ne parlons pas de la Shoa et d'autres génocides. Parlons de la guerre.

Plus de commentaires

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs