Accueil Guerre en Ukraine

L’oligarchie russe, un réseau bien installé dans le système financier britannique

L’argent russe est investi à très grande échelle dans l’immobilier et dans d’autres sphères de la société britannique. Si Boris Johnson a décidé de renforcer les sanctions à l’encontre des oligarques proches de Poutine, des actions auraient pu être menées il y a longtemps déjà.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Face à l’accélération de la situation en Ukraine, Boris Johnson a annoncé jeudi une nouvelle salve de sanctions économiques à l’égard de la Russie, la plus agressive jamais imposée à un pays étranger, selon ses dires. Mais si la décision a été saluée, il est reproché au gouvernement de ne pas avoir réglé les problèmes évidents de blanchiment de l’argent russe et de kleptocratie depuis des années déjà.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, vendredi 25 février 2022, 19:54

    Les amis du fourbe https://giphy.com/gifs/putin-vladimir-depardieu-y8lij1nwP9xGE

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 25 février 2022, 19:24

    Quand la population de Russie aura compris qu'elle est la victime de tels décideurs...qui la manipule à coups de propagande...et que tous ces gens ne voient que conserver le pouvoir et surtout l'argent sans se soucier le moins du monde de leurs victimes éventuelles, elle va réagir. Il ne faut pas oublier que dans la mémoire collective, l'URSS sait qu'elle a perdu 28 millions des siens lors de la deuxième guerre mondiale. Ils savent tous comment ce genre de scénario se termine.

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 25 février 2022, 20:01

    Sauf que les russes ne savent pas qu'au moins la moitié de ces morts sont dues à des purges décidées par staline et à des famines (notamment en Ukraine) provoquées par staline. La moitié de ces 28 millions de morts sont directement le fait du dictateur de l'époque: staline.

  • Posté par Frissen JM, vendredi 25 février 2022, 18:49

    Le fric, le fric, le fric encore et toujours. le fric qui empêche les Allemands d'accepter d'activer la bombe nucléaire financière qu'est l'exclusion de la Russie de Swift. On ne voudrait pas que tout cela terminé, on perde des marchés en Russie. Allemagne, Pays-Bas, VOKA flamand : même combat d'ordures !

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs