Accueil Belgique Politique

Katrien Verwimp: «On reste plus longtemps à la table des négociations»

Katrien Verwimp est membre de la CSC et préside le syndicat des transports et des communications. Selon elle, le mécontentement est présent en Flandre aussi.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Katrien Verwimp, vous êtes membre de la CSC et vous présidez le syndicat des Transports et des communications. Il y a des grèves côté francophones. Il n’y en a pas côté flamand. Comment expliquez-vous cette différence ?

La différence, je la vois surtout dans les médias. Pas dans les organisations syndicales. Le mécontentement est national. Et puis il y a aussi des grèves en Flandre, même si c’est effectivement moins marqué. Le mécontentement est plus exprimé en Wallonie, mais en Flandre, ça sort quand même aussi.

Pourquoi cette différence dans la façon d’exprimer son refus. C’est culturel ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs