Accueil Opinions

Présidentielles françaises : «Il y a un jeu politique autour de l’octroi des parrainages»

Pour Pascal Delwit (ULB), les modalités de dépôt des candidatures à la présidentielle française mériteraient d’être auditées, à l’aune de la carte politique actuelle.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 4 min

En 1962, dans la foulée de l’adoption du principe de l’élection du président de la République française au suffrage universel, on arrêta les modalités de dépôt des candidatures. Le parrainage de 100 édiles devint nécessaire pour pouvoir se présenter devant les électeurs ; ce chiffre sera porté à 500 en 1976. Etre obligé de passer sous les fourches caudines de la classe politique en place ne pose-t-il pas question, en termes démocratiques ? Nous avons interrogé Pascal Delwit, professeur de sciences politiques à l’ULB.

Pourquoi cette règle de parrainage a-t-elle été décidée ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs