Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: le Brésil restera «dans la neutralité», dit Bolsonaro

Le Brésil « va continuer dans la neutralité » et ne va pas « prendre parti » à propos de l’invasion russe de l’Ukraine, a déclaré dimanche son président Jair Bolsonaro.

Temps de lecture: 2 min

Nous n’allons pas prendre parti, nous allons continuer dans la neutralité et aider selon nos possibilités à la recherche d’une solution. Nous voulons la paix, mais nous ne voulons pas nous attirer des conséquences ici », a dit Jair Bolsonaro, le chef d’Etat d’extrême droite, rappelant aussi que le Brésil « dépend beaucoup » des fertilisants russes.

« J’ai parlé récemment avec le président Poutine, plus de deux heures de conversation, nous avons parlé de beaucoup de choses (…) Bien sûr il a dit quelque chose sur l’Ukraine, que je garde pour moi, sans entrer dans les détails comme vous l’aimeriez », a dit M. Bolsonaro à des journalistes lors d’une conférence de presse à Guaruja, dans l’Etat de São Paulo (sud-est).

Dans un communiqué envoyé en soirée, le service de presse de la présidence a précisé que M. Bolsonaro faisait référence à une « conversation privée » qui s’est tenue le 16 février lors de sa visite à Moscou.

Le président brésilien a évité de critiquer la Russie pour son invasion de l’Ukraine. Jeudi dernier, il a désavoué le vice-président Hamilton Mourão qui avait déclaré que « le Brésil n’est pas d’accord avec une invasion du territoire ukrainien ».

« Condamner » remplacé par « déplorer »

Jair Bolsonaro a assuré que le Brésil avait « activement » œuvré pour que la résolution débattue au Conseil de sécurité de l’ONU, bloquée par le veto de la Russie, ne contienne pas le verbe « condamner », qui a été remplacé par « déplorer ».

Le Brésil, actuel membre non permanent du Conseil de sécurité, a voté en faveur de cette résolution. Toutefois, il n’a pas signé une déclaration des pays de l’Organisation des Etats américains (OEA) dans laquelle ils « condamnent énergiquement l’invasion illégale, injustifiée et non provoquée par l’Ukraine de la part de la Fédération russe ».

Jair Bolsonaro avait rencontré Vladimir Poutine il y a deux semaines en visite en Russie. Après la rencontre, le chef d’Etat brésilien a assuré que son homologue russe recherchait la « paix » et que le Brésil était solidaire de tout pays cherchant à résoudre les conflits de manière pacifique. Ce voyage a valu à M. Bolsonaro des critiques de la part des Etats-Unis.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 28 février 2022, 12:40

    Spécialiste de rien, je me contente d'être un petit con à l'affut des fabricants de fake-news, aux artisans de la désinformation, aux industriels de la propagande. Si j'ai quand même mon idée sur l'histoire et la géopolitique, je ne prétends pas désinformer à dessein comme vous le faites avec délectation, M. Radu-Catalin. En passant, mon nom ne s'orthographie pas comme vous l'indiquez, mais c'est peut-être à cause d'un clavier en cyrillique.

  • Posté par Nica Radu-Catalin, lundi 28 février 2022, 10:40

    Mr Sneyers je suppose que vous êtes un spécialiste en géopolitique et vous connaissez bien mieux l'histoire Russe période 40-47 que la majorité des occidentaux...

  • Posté par Frissen JM, lundi 28 février 2022, 12:24

    Moi j'ai en effet cette prétention. Et vous Nica, à part vous informer sur des réseaux pro-russes qui manient les fake news et la langue de bois, vos connaissances qui semblent si exceptionnelles, vous les tenez d'où ? Pas de la lecture de livres de géopolitique en tout cas. Ou alors de la maison d'édition "Presse du Peuple" ou "Moscou pour tous".

  • Posté par Nica Radu-Catalin, lundi 28 février 2022, 10:12

    Le front Russe ce crée pour les mêmes raisons que celle du gouvernement Russe : la Chine et Taiwan, l'Inde et le Pakistan etc etc Le monde n'est plus à des Etats factices crées de bouts VOLES ici et là mais à des Unions avec un minimum de frontières ce que L'Europe n'a toujours pas compris!!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 28 février 2022, 10:36

    Tiens! Retour du troll de l'usine à fake-news de Moscou. Bonjour, M. Radu-Catalin

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une