Accueil Monde

Menace nucléaire: les armes de dissuasion russes en état de préparation renforcée

Le ministère russe de la Défense a déclaré que les forces de dissuasion sont prêtes au combat.

Temps de lecture: 2 min

Le ministère russe de la Défense a placé les armes de dissuasion des forces nucléaires dans un état de préparation accru, comme l’avait précédemment ordonné le président russe Vladimir Poutine. C’est ce que le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré à M. Poutine lundi, selon un communiqué publié par les autorités.

Plus précisément, M. Choïgou a mentionné les forces de missiles stratégiques, la flotte du Nord, la flotte du Pacifique et la force aérienne à long rayon d’action. Le ministère russe de la Défense a déclaré que les forces de dissuasion sont prêtes au combat.

M. Poutine avait ordonné cette mesure dimanche, en réponse aux « déclarations agressive » des dirigeants des pays de l’Otan à l’égard de la Russie. Le président avait ordonné à M. Choïgou et au chef d’état-major général de placer les troupes de dissuasion « dans un régime spécial de préparation ».

Les forces de dissuasion russes sont un ensemble d’unités dont le but est de décourager une attaque contre la Russie, « y compris en cas de guerre impliquant l’utilisation d’armes nucléaires », selon le ministère de la Défense. Ces forces sont équipées de missiles, de bombardiers stratégiques, de sous-marins et de navires de surface. Sur le plan défensif, elles comprennent un bouclier anti-missile, des systèmes de contrôle spatiaux, de défense antiaérienne et antisatellite.

Le Kremlin a déclaré que l’ordre de Poutine faisait suite à des déclarations « totalement inacceptables » de la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss. « Divers représentants à différents niveaux ont fait des déclarations sur d’éventuelles disputes, voire des escarmouches et des affrontements entre l’Otan et la Russie », a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, selon l’agence de presse Interfax. « Nous trouvons de telles déclarations totalement inacceptables. Je ne voudrais pas nommer les responsables de ces déclarations, mais il s’agissait du ministre britannique des Affaires étrangères. »

Il est vrai que l’on ne sait pas exactement à quelles déclarations Peskov fait référence.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par collin liliane, lundi 28 février 2022, 16:03

    On n'y croit pas, au bluff poutinien. Les Russes ne sont idiots au point d'ignorer qu'ils seraient immédiatement atomisés à leur tour.

  • Posté par Lietard Rudy, lundi 28 février 2022, 15:16

    Alors l'Otan quoi de neuf à part du blablabla. Combien de centaines de morts avant une réaction ?

  • Posté par Dagnelie Raphaël, lundi 28 février 2022, 14:51

    J'attends la réaction du PTB et surtout de son président

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une